Dimitri Herard objet d’une enquête aux États-Unis pour trafic d’armes en Haïti

(TripFoumi Enfo) – Le responsable de l’Unité de Sécurité Générale du Palais National (USGPN) Dimitri Herard est l’objet d’une enquête aux États-Unis pour trafic d’armes en Haïti, selon les informations révélées par le Centre de Recherche Économique et Politique (CEPR) basé à Washington D.C.

Dans un article paru sur son site le vendredi 9 juillet 2021, le Centre de Recherche Économique et Politique a révélé que le chef de l’USGPN, Dimitri Herard est l’objet d’une enquête de la police américaine concernant le trafic d’armes en Haïti, selon le journaliste Jake Johnson, associé de Recherche principal au Center for Economic and Policy Research and Policy Research à Washington, DC.

Dans cet article, un proche du défunt Jovenel Moïse a affirmé que le président était personnellement informé de l’enquête américaine sur Dimitri Herard. Et par conséquent, le dauphin de Joseph Michel Martelly leur avait dit que les États-Unis s’en occupent, selon cet article tout en précisant que Dimitri Herard est aux commandes d’une compagnie de sécurité privée.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

« Malgré la grande responsabilité de Dimitri Herard au sein de l’USGPN, il gère également une société de sécurité privée », a souligné l’article qui a indiqué que « cette pratique », bien qu’elle constitue un conflit d’intérêts évident, est devenue de plus en plus courante chez les policiers ces dernières années.

L’article a precisé que les forces de l’ordre s’interessent de plus en plus au réseau qui fait entrer des armes illégales en Haïti et à sa relation avec les enlèvements.

Plusieurs sources ont confirmé que des agents des forces de l’ordre américaine se sont récemment rendus en Haïti et ont recueilli des informations relatives à Dimitri Herard et à son implication présumée dans le traffic d’armes.

L’article a precisé qu’une partie au moins des armes provient de la Turquie et entre ensuite en Haïti via la République dominicaine, citant une source bien placée au sein des forces de l’ordre en Haïti.

« Bien qu’il n’y ait aucune preuve que l’enquête sur Herard soit liée à l’assassinat du président cette semaine, étant donné son rôle dans sécurité présidentielle, l’existence de l’enquête va certainement soulever plus de questions », a déclaré le journaliste Jake Johnston.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker