La police colombienne s’interroge sur le voyage de Dimitri Hérard en Colombie peu de temps avant l’assassinat de Jovenel Moïse

(TripFoumi Enfo) – Le gouvernement colombien se montre très préoccupé par l’assassinat de Jovenel Moïse. Dimitri Hérard, numéro un des agents des forces de l’ordre qui assurent la sécurité du président, est dans le viseur de la police colombienne. Ce, pour avoir foulé le sol de la Colombie seulement peu de temps avant l’assassinat du président.

Si cette nouvelle s’avère bonne pour la Police Nationale d’Haïti qui, corps et âmes, veut apparemment trouver les assassins de Jovenel Moïse, pour la famille de Dimitri Hérard, cette nouvelle donne froid au dos. Le concerné fait déjà l’objet d’une enquête au États-Unis pour trafic d’armes illégal.

Steven Benoît, ancien sénateur de la république, a rejeté d’un revers de main les allégations de l’institution policière selon lesquelles Jovenel Moïse a été tué par des mercenaires colombiens. Selon l’ancien parlementaire, pas la peine d’accuser ces étrangers « ce sont les agents de sécurité de Jovenel Moïse qui lui ont ôté la vie », avait-il déclaré à la radio Majik9 le vendredi 9 juillet.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

À ce sujet, aux côtés de deux figures de proue de la famille Vorbe, le chef de l’Unité de la Sécurité Générale du Palais Nationale, le Docteur Réginald Boulos et Steven Benoît, sont tous attendus au Parquet de Port-au-Prince pour être entendus sur ce dossier. Ils ont peut-être des informations importantes à communiquer à la justice haïtienne pour le déroulement des enquêtes relatives à l’assassinat du président, désormais défunt.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker