“Swa yo tiye m menm jan ak prezidan an, swa li jwenn jistis”, déclare Claude Joseph

(TripFoumi Enfo) – Selon le Premier ministre a.i Claude Joseph, son gouvernement est en train de travailler d’arrache-pied pour trouver les auteurs, co-auteurs et complices qui ont rendu possible l’assassinat de Jovenel Moïse. Selon ses propos, soit on le tue à l’instar de Jovenel Moïse, soit justice est rendue au président défunt.

« Asasen yo te konprann tout otorite peyi a tap kouri aprè zak sasinay Jovenel la. Men se byen konte, mal kalkile », a martelé le Premier ministre démissionnaire qui dit être déterminé à retrouver toutes les personnes qui ont participé de près ou de loin à l’assassinat de Jovenel Moïse, grâce aux indices laissés inconsciemment par les auteurs du drame.

Cette déclaration survient dans un moment où nombreux sont les gens qui pensent que la présence de Claude Joseph à la Primature est une entrave aux enquêtes relatives à l’assassinat du feu président Moïse. Ce, en raison du fait que le journal colombien, Noticias Caracol, l’a pointé du doigt pour son implication présumée dans le complot visant à assassiner l’ancien locataire du Palais national.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

C’est à ce titre que Guerby Blaise, avocat et spécialiste en droit pénal soutient l’idée que, « par souci de crédibilité, d’indépendance et d’efficience de l’enquête, Claude Joseph doit quitter la Primature et la Chancellerie ». Sinon, aucune autorité policière et judiciaire n’aura la compétence de l’auditionner dans le cadre de l’enquête.

Mais le Premier ministre de facto a préféré de rejeter d’un revers de main les allégations de la chaîne de télévision colombienne, qui, selon les résultats de son enquête, indique que Claude Joseph serait l’un des auteurs intellectuels du drame de Pèlerin 5 qui a coûté la vie de l’ancien président de facto.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker