“Ma vie est en danger… venez me sauver la vie !”, le dernier cri de Jovenel Moïse avant son assassinat

(TripFoumi Enfo) – L’assassinat du « Président » Jovenel Moïse, la presse nationale et internationale continue d’en parler. « Ma vie est en danger…Venez me sauver la vie ! », crie Jovenel Moïse quelques minutes avant son assassinat, selon ce qu’a rapporté le Miami Herald.

Jovenel Moïse a tenté d’appeler à l’aide avant d’être exécuté. Le Journal américain rapporte qu’à 1h34 du matin le patron de l’Agritrans aurait d’abord appelé un commissaire de police nationale peu de temps après avoir entendu des coups de feu à Pèlerin 5, son quartier résidentiel.

Le quotidien américain révèle que le Président a ensuite téléphoné à un officier tactiquement mieux formé de la Police Nationale d’Haïti (PNH). Ce dernier s’est immédiatement mis en route, mobilisant des effectifs. Mais la cacophonie, détaille le journal, entre les différentes équipes qui devaient protéger Jovenel Moïse a compliqué leur arrivée sur les lieux du drame.

En l’absence de personne dans la résidence, ce sont les enfants du Président Jovenel Moïse qui tentaient de venir en aide à leur mère Martine Moïse, blessée par balles au cours de cette attaque, selon le Miami Herald.

Des journaux colombiens dont El Tiempo et Noticias Caracol ont fait, eux aussi, de graves révélations concernant ce meurtre. Noticias Carol avait, lors d’une enquête journalistique publiée la semaine dernière, mis à l’index le Premier Ministre haïtien, Claude Joseph, également responsable du Conseil Supérieur de la Police Nationale, dans le cadre de l’assassinat du 58ème Président de la République d’Haïti, Jovenel Moïse.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker