Fabiola Rémy, une lumière dans les pénombres !

(TripFoumi Enfo) – La société haïtienne garde en son sein bien des noms à citer, ici et ailleurs, comme des archétypes et ce, pour une raison ou pour une autre. Fabiola Rémy, cette Haïtienne forgée par les expériences, devrait trouver une place bien spéciale aux côtés des femmes qui se sont battues pour réaliser leurs rêves contre vents et marées.

Née le 5 septembre 1990 à Port-au-Prince, Fabiola Rémy a connu la prison pendant environ 7 ans. Elle a été jetée dans le geôle aprés s’être battue contre des hommes et ça, c’était quelques jours avant le tremblement de terre du 12 janvier 2010, qui a ravagé le pays où environ 300 mille morts ont été enregistrés.

Fabiola Rémy a été arrêtée après avoir planté une bouteille au cou de l’un de ses batteurs, soit le petit ami d’une amie à elle en vue de prendre la défense de cette dernière. Étant en garde à vue, elle a appris le décès de l’homme blessé à l’hôpital, d’où la privation de sa liberté au bout 7 ans.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop:https://t.me/TripFoumi!

C’est grâce au Bureau des Droits Humains et à l’actrice Gessica Généus, elle a pu obtenir sa libération en 2017. Cette même année, elle a joué comme comédienne dans une pièce de théâtre baptisée « Gouyad sen Pyè », texte écrit par Darline Gilles et mis en scène par Anyès Noël.

Depuis, la Port-au-Princienne a dû se frotter les mains, signe d’un nouveau départ. 3 ans après, soit en 2020, elle a participé dans un long-métrage de la réalisatrice haïtienne Gessica Généus, « Freda » : encore une nouvelle page ouverte dans la vie de la jeune femme de 31 ans.

Au cours de ce mois de juillet de l’année 2021, elle a voyagé aux côtés de Gessica Généus et de Néhémie Bastien pour participer au Festival de Cannes, tenu en France. « Immense est ma joie le fait d’y participer », s’est réjouie l’ancienne détenue au cours d’une interiew au quotidien haïtien Le Nouvelliste.

Pour elle, sa présence au Festival international de Cannes constitue une seconde libération. « Jouer dans un film, je n’aurais imaginé cela », a déclaré Fabiola Rémy qui se dit reconnaissante vis-à-vis de Gessica et du Bureau des Droits de l’Homme en Haïti.

« C’est un grand pas pour moi. J’espère, grâce à Dieu, parcourir le monde à titre d’actrice », souhaite la mère d’un enfant d’un an. Fabiola Rémy veut devenir un verbe à conjuguer parmi toutes les figures féminines qui se sont taillées une belle place dans la société haïtienne.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker