“Ou kill Jovenel”, le capois Souffrant Borne face aux étrangers, un acte de bravoure !

(TripFoumi Enfo) – il y a un fait à ne pas négliger au cours des funérailles de Jovenel Moïse : un Haïtien répondant au nom de Souffrant Borne s’en est pris aux étrangers-blancs présents aux obsèques. « C’est vous qui avez tué Jovenel Moïse », les accuse-t-il dans un mélange créole-anglais (Ou kill Jovenel, nou fout touye nèg la, ou kill Jovenel).

Filmées par des journalistes au cours de la cérémonie funéraire, ses réactions en présence des « blancs » deviennent virales sur les réseaux sociaux. Certains de ses compatriotes le voient comme un véritable héritier de Jean Jacques Dessalines, père de l’indépendance d’Haïti.

C’est ainsi que l’ancien Sénateur du Sud’Est, Edwin Daniel Zenny, lui aurait fait don de 50 mille gourdes, parce que le Nordiste, de l’avis de l’ex parlementaire, a posé un acte héroïque et patriotique qu’il est difficile de trouver aujourd’hui chez un Haïtien, habité depuis un certain temps par la peur du « blanc ».


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

« Les Américains sont impliqués dans l’exécution du Président, parce que ce dernier a reçu un ambassadeur russe dans le pays », déclare Souffrant visiblement en colère tout en proférant des propos injuriers contre ces étrangers.

Si quelques personnes jugent qu’il s’agit d’une pure blague, d’autres estiment que cela incarne la bravoure qui caractérisait les eclaves qui avaient combattu, au prix du sang, pour l’indépendance du pays, proclamée le premier janvier 1804.

Ce qu’il faut mentionner, c’est que les réactions de Souffrant Borne s’inscrivent dans un contexte où la commune du Cap-Haïten était debout pour exiger justice pour Jovenel Moïse, assassiné chez-lui le 7 juillet à Pèlerin 5 par un commando.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker