Me Gassant tué, sa femme Sarah arrêtée, Jovenel abattu, son épouse Martine en liberté !

(TripFoumi Enfo) – Si un (e) époux(se) meurt chez lui ou chez elle dans des circonstances troublantes, que celle ou celui qui partage sa vie soit interpellé(e) par la justice pour être questionné (e) sur cet incident. Ce que la Justice Dominicaine comprend et ce pourquoi la Police a arrêté Saradgine Gassant, épouse de Claudy Gassant, retrouvé mort chez lui. Par contre, en Haïti, Jovenel Moïse a été assassiné dans le sanctuaire de sa maison et sa femme, Martine Moïse blessée par balles. Pour l’heure, cette dernière n’est pas la cible de la justice haïtienne.

Dans le cas de Me Claudy Gassant, les premiers éléments d’information ont été fournis à la presse par sa femme, Saradgine Gassant. Selon celle-ci, l’ancien Commissaire du Gouvernement de Port-au-Prince se serait donné la mort à cause d’une dépression liée à la Covid-19. Dans la presse haïtienne, dans les premières heures, c’était cette théorie qui circulait jusqu’à ce que la police dominicaine ait mis sous les verrous la femme de la victime, suspectée dans l’affaire.

Les autres informations qui arrivent, après que la rédaction de TripFoumi Enfo a contacté une source proche de la famille, touchent un autre aspect de cet incident. Ainsi se construit une autre théorie pour expliquer le départ de l’homme de loi pour l’orient éternel. TFE a appris que Me Gassant aurait reçu plusieurs coups de couteau avant son décès. Bien avant le meurtre, si c’en est un, Me Gassant et sa femme avaient l’habitude de s’en venir aux mains dans des discussions houleuses.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Quant à Martine Moïse, l’ex première-dame, elle a été blessée par balles à l’intérieur de sa maison et son mari, Jovenel Moïse, est tué d’au moins 12 balles au cours de cette même attaque. Martine Moïse a pu bénéficier de l’aide de la Police Nationale d’Haïti qui l’a emmenée à l’hôpital. Peu de temps après, elle a été transférée aux États-Unis en vue d’être mieux soignée. Quelques jours après le crime, Madame revenait dans le pays pour prendre part aux funérailles de son mari.

Dans un article publié dans notre journal intitulé « Pourquoi Martine Moïse n’est pas encore entendue par la justice haïtienne ? », nous avons questionné deux hommes de loi à ce sujet. Ils se sont accordés sur le fait que la première dame ne peut être entendue par la justice haïtienne dans le cadre de l’enquête relative à l’exécution de Jovenel Moïse. De leur avis, cette enquête n’aboutira à rien de concret puisqu’elle ne respecte aucune procédure technique.

Après avoir assisté à l’enterrement de son époux, Martine s’est embarquée dans un avion en direction des États-Unis à nouveau pour poursuivre son traitement. Là-bas étant, l’ancienne première dame a expliqué, et ceci à la presse américaine, n’avoir vu que les bottes des assaillants de sa moitié et avoir entendu les gens s’exprimer en espagnol en recherchant un document dans le dossier du Président. Un récit pas trop clair, en tout cas !

Une épouse, étant présente lors de la mort de son mari dans des circonstances troublantes, mérite d’être interpellée par la justice. Si les autorités dominicaine l’ont fait pour Saradgine dans le cadre de la mort de l’ancien Directeur de l’Unité de Lutte Contre la Corruption (ULCC), i revient donc à la justice haïtienne d’agir de façon illico pour écouter l’ex première dame par rapport à l’exécution brutale du patron de l’Agritans. Comment se fait-il que Martine Moïse soit encore en liberté ?

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker