“…, puis j’ai fermé les yeux”, Martine Moïse après avoir vu les bottes des mercenaires

(TripFoumi Enfo) – La seule chose que Martine Moïse a pu voir avant que les mercenaires ne tuent son mari, ce sont leurs bottes.

Cette information révélée dans une interview accordée au journal américain The New-York Times tourne en boucle sur les réseaux. Les gens s’en prennent à la veuve, et n’auraient pas cru en aucune parole prononcée par la native de Chansolme.

Martine, continuant pour dire qu’elle a fermé ses yeux, déclare qu’elle n’a rien vu d’autre. Elle a écouté les gens qui saccageaient la chambre, cherchant quelque chose dans les dossiers de son mari.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Les mercenaires ont laissé Martine en vie, sans le vouloir, révèle l’ex-première dame qui n’a pas attendu un mois après l’assassinat de son mari pour envisager de se porter candidat à la présidence dans les prochaines élections.

L’un des mercenaires a marché sur les pieds de Martine. Un autre a agité une lampe de poche dans ses yeux pour vérifier si elle était encore en vie.

Cette explication de Mme Moïse suscite des questionnements. Des gens s’interrogent sur l’ensemble des déclarations de la veuve, et plus d’un croient qu’elle ment sur ce qui s’est réellement passé, s’appuyant sur le fait que les mercenaires n’allaient jamais faire usage d’une lampe de poche pour vérifier si une personne est encore vivante ou pas.

Des affiches circulent sur toutes les plateformes sociales, passant Martine en dérision, faisant croire qu’elle est entrain de cacher la vérité sur l’assassinat de son mari. Certains vont plus loin, évoquant la possibilité pour que la dame soit l’une, si ce n’est pas la seule, des responsables du meurtre de Jovenel Moïse.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker