Roselaine Sainfil, l’une des victimes de Martissant, refusée à l’hôpital général pour 2 000 gourdes

(TripFoumi Enfo) – Roselaine Sainfil, l’une des victimes de l’accident de Martissant dans la nuit de 5 août, larmes aux yeux, a témoigné sur les ondes de la RTVC. Selon ses propos, elle n’a pas pu recevoir les soins que nécessitait son cas après avoir raconté au médecin qu’elle n’a pas les 2 000 gourdes exigées.

« On était trois personnes environ a avoir été transportées d’urgence à l’hôpital général. C’est un chauffeur de camionnette qui nous avait rendu gratuitement le service. Une fois arrivée, le médecin qui s’apprêtait à se charger de mon cas m’a exigé 2 000 gourdes. Je lui ai dit que je n’ai pas cette somme d’argent. Il m’a dit désolé et m’a laissé sans soins durant toute la nuit ».

Selon les témoignages de la concernée, elle a passé toute la nuit sur une chaise à l’hôpital, sans soins, sans pansement… « je souffrais beaucoup. Je suis frappée au niveau de la tête. Je perdais beaucoup de sang. Mais on ne m’avait rien donné comme calment. Et du coup, j’ai passé toute la nuit à souffrir. Je n’ai même pas eu accès à un lit pour dormir », a t-elle raconté.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

À en croire ses récits des faits, le minibus au sein duquel elle se trouvait était rempli de passagers. « Très peu de gens ont eu la vie sauve. Le chauffeur du bus a laissé sa peau après s’être atteint d’un projectile au niveau de la bouche. Il avait aussi un fils dans le bus. Mais celui-ci a eu le temps de se faire transporter d’urgence à l’hôpital ».

Le drame en question a eu lieu dans la nuit de 6 août aux environs de Martissant 15 et 17. Tilus ainsi connu a reçu une balle dans la bouche alors qu’il était au volant de son minibus. Il s’est trépassé sur place selon les témoignages de l’une des victimes qui était elle aussi dans le bus.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker