Désastres naturels : “Haïti est mieux préparée qu’avant 2010”, avait déclaré Jovenel Moïse

(TripFoumi Enfo) – Lors d’un sommet annuel du Concordia à New-York, Jovenel Moïse avait déclaré que le pays a beaucoup progressé dans la préparation et la prévention aux désastres naturels. Il a estimé que le pays est devenu plus résilient, plus apte à faire face aux catastrophes.

Cette déclaration de 2018 survenait des mois après le lancement de la Karaván Chanjman. Des millions ont été decaissés que dans le but de placer tous les départements sur la voie du développement. Le grand Sud faisait partie des zones prioritaires par ce programme.

Le locataire du palais national de l’époque avait fait savoir que : »Haïti dispose d’une stratégie intersectorielle de surveillance pour réduire sa vulnérabilité aux désastres et catastrophes naturels. Cinq stations hydrométéorologiques ont été installées dans le lit de cinq grandes rivières du pays ainsi que sept stations sismologiques placées le long des failles majeures et mineures du Sud et du Nord ».


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

« Il y a eu un appui considérable à l’application de la stratégie sur les risques sismiques adoptée en Haïti en 2011, le renforcement de certaines institutions techniques clés, comme le Centre National d’Information Géo-spatiale, le laboratoire national du bâtiment de l’unité technique de sismologie qui permet au pays de disposer de l’information géographique actualisée et des données fiables en temps réel. »

Entre ce que disait Jovenel Moïse et ce que l’on est entrain de vivre aujourd’hui, il y a un monde de différences, de contradictions…

Le grand Sud du pays est secoué par un séisme de magnitude 7.2, près de 2 milles personnes sont tuées (bilan partiel). L’État est vraiment absent dans la plupart des régions, communes et sections communales. Aucune des institutions citées par M. Moïse n’est à pied d’œuvre, comme si elles étaient toutes fantômes.

La majorité des maisons détruites. Pluies, tremblement de terre, les citoyens ne savent vraiment pas à quel saint se vouer. S’il n’y a encore pas plus de décès, c’est forcement en raison de la distance entre les immeubles, du fait que plusieurs maisons sont construites en bois ou détiennent un toit fait de tôle.

Ainsi, par les paroles du Truvien, on peut croire qu’Haïti est le pays le plus développé de la planète. Le pays se retrouve face à la réalité et vit le contraire, le pire. Le Sud sous des décombres et des eaux.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker