Le Nord-est des États-Unis, dont New York, en alerte rouge à l’approche de la tempête tropicale Henri

(TripFoumi Enfo) – La tempête tropicale Henri est susceptible de devenir le premier ouragan en 30 ans à toucher la côte de la Nouvelle-Angleterre. Une grande partie du Nord-est des États-Unis, dont l’État de New York, a été placée en alerte rouge à l’approche de la tempête tropicale Henri, qui est sur le point de devenir le premier ouragan en 30 ans à toucher la côte de la Nouvelle-Angleterre. Henri s’accompagne de risques d’inondation et de vents violents qui pourraient causer de graves dommages, ont annoncé vendredi les services météo américains.

Selon la trajectoire prévue, cette tempête tropicale « devrait toucher terre dans le sud de la Nouvelle-Angleterre en fin de journée dimanche », a indiqué dans un bulletin le Centre national des ouragans, mais les services météo ont alerté sur des impacts potentiels dès samedi.

L’ouragan Henri doit atteindre dimanche les côtes américaines à Long Island (New York). Des inondations, des vents violents et de graves dommages matériels sont à craindre. Un grand concert organisé à Central Park a été interrompu en plein milieu.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Le nord-est des Etats-Unis, dont New York, se prépare à faire face à Henri, tempête tropicale promue au rang d’ouragan samedi 21 août. L’ouragan « touchera terre à Long Island ou dans le sud de la Nouvelle-Angleterre dimanche », avait annoncé vendredi, dans son bulletin de 17 heures, le Centre national de surveillance des ouragans (NHC). L’alerte a été cependant étendue, samedi, par ces mêmes services météorologiques, vers l’est jusqu’à Nantucket, dans le Massachusetts.

Avec des vents allant désormais jusqu’à 120 km/h, la tempête tropicale Henri pourrait causer de graves dommages matériels, notamment aux toits d’habitations, aux routes, et provoquer des coupures d’électricité et de télécommunications dans toute les zone touchées. De 7 à 15 centimètres de précipitations sont attendues à travers la région, et jusqu’à 25 centimètres par endroits, a prévenu le NHC, qui a également averti du risque d’inondations.

« Le dernier ouragan à avoir touché terre en Nouvelle-Angleterre remonte à Bob, en 1991 », avait déclaré un porte-parole de l’agence américaine d’étude de l’océan et de l’atmosphère. Cet ouragan avait fait au moins 17 morts sur toute la côte Est des États-Unis. Face à la menace de cet ouragan, plusieurs gouverneurs appellent la population à la prudence.

La dégradation des conditions météorologiques a poussé à l’arrêt, samedi après-midi, du grand concert « We love NYC », organisé à Central Park pour marquer les « retrouvailles » des artistes avec le public de New York. Le chanteur Barry Manilow, qui partageait l’affiche avec Bruce Springsteen, Patti Smith ou encore Paul Simon, a été interrompu au milieu d’une chanson par une voix demandant aux spectateurs d’évacuer les lieux rapidement mais calmement. Quelque 60 000 spectateurs étaient attendus pour ce grand événement.

« Henri pourrait être le premier ouragan à directement frapper Long Island depuis les années 1980. Aux New-Yorkais : prenez cela sérieusement. Préparez-vous dès aujourd’hui pour l’arrivée de la tempête prévue dimanche. Surveillez vos prévisions locales, et restez en sécurité », a tweeté samedi le gouverneur de New York Andrew Cuomo, qui s’attend à ce que les conditions durent « 26 heures ». « J’ai déclaré un état d’urgence en amont de l’ouragan Henri », a-t-il également annoncé, précisant que 500 soldats de la garde nationale avaient été mobilisés pour venir en soutien aux efforts de réponse à la tempête. « Préparez-vous à de fortes pluies, des vents forts, et des coupures d’électricité», a lancé Andrew Cuomo aux résidents des zones potentiellement touchées dans l’Etat de New York.

La capitale culturelle et économique du pays a encore à l’esprit le douloureux souvenir de l’ouragan Sandy, qui avait fait 44 morts dans la ville en 2012. Il est demandé à toutes et à tous de garder leur calme et de suivre les consignes des autorités concernées.

Dans l’État de Massachusetts, en particulier à Boston, le gouverneur, Charlie Baker, a demandé « à tous d’éviter les déplacements inutiles », surtout dans les zones côtières. Dans cet Etat, où toutes les plages et les parcs seront fermés entre samedi et lundi, l’ouragan pourrait provoquer des coupures de courant affectant 100 000 à 300 000 habitants, ont assuré les services du gouverneur.

L’alerte de l’ouragan Henri est également valable dans les États du Connecticut et de Rhode Island, a lancé vendredi le service national de météo sur Twitter, en mettant en garde contre des risques de « vagues et de courants dangereux ». Une partie de la côte située au niveau de la ville de New York est concernée par l’alerte à cette tempête tropicale.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker