Dimitri Hérard était chargé de fournir des armes et des munitions au commando, selon RNDDH

(TripFoumi Enfo)- Tant attendu par la société, le rapport d’enquête du Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) relatif à l’éxecution du Président de facto Jovenel Moïse est enfin disponible. Dans ce document de 28 pages, il est révévelé que le responsable de l’Unité de Sécurité Générale du Palais National (USGPN), Dimitri Hérard, est impliqué dans la préparation de l’assassinat du Président de la République.

Dimitri Hérard, incarcéré au penitencier national dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat de l’ex-président Jovenel Moïse, était chargé de fournir des armes et des munitions aux membres du commando dont des fusils d’assaut, des bonbonnes de gaz lacrymogène, des grenades et des scies électriques, a révéle le rapport, publié le vendredi 20 août dernier.

Par ailleurs, hormis Dimitri Hérard, d’autres personnes avaient des missions spécifiques dans le cadre de ce crime. C’est le cas de Christian Emmanuel Sanon, arrêté par la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ), chargé de la coordination générale du coup, qui devait aboutir à son accession au pouvoir. Il y a également Rodolphe Jaar alias Dòdòf, recherché par la Police Nationale d’Haïti (PNH) pour son présumé implication dans cette affaire. Ayant été missionné pour recueillir et de garder les matériels de la mission avant de les distribuer aux mercenaires au moment opportun.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Le 7 juillet 2021, dans la matinée, la nouvelle est tombée comme un couperet. Le Président Jovenel Moïse est assassiné en sa résidence privéé, à Pèlerin 5. Peu de temps après, le Premier Ministre a. i, Claude Joseph, a révélé que c’était l’œuvre d’un commando. Face à cette situation, certains citoyens se posent la question: où étaient passés les agents de securité du Président?

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker