La rentrée des classes ? À dirigeants incompétents, décision tête en bas !

(TripFoumi Enfo) Après le passage du tremblement de terre du 14 août dernier, une autre préoccupation s’ajoute à la liste : La réouverture des classes pour le 7 septembre ? Le gouvernement d’Ariel Henry, en conseil des ministres ce jeudi 2 septembre, a donc tranché. Comment ? D’une manière pas du tout étonnante, puisque les dirigeants politiques de ce pays étalent très souvent leur pauvreté d’esprit dans leur prise de décision.

Comment, disons-nous? Alors que la rentrée des classes a été programmée pour 7 septembre, le séisme du 14 août dernier a contraint les autorités haïtiennes à rebattre la carte. La nouvelle date est fixée pour le 21 septembre, mais 3 départements ne sont pas concernés par cette décision. Et ces trois (3) départements : Nippes, Sud et Grand’Anse, doivent attendre jusqu’au 4 octobre pour que les écoles puissent déverrouiller leurs cadenas et serrures pour les écoliers.

Par cette décision, on peut comprendre combien ceux et celles qui s’installent dans la ville de Port-au-Prince, comme responsables d’État, font fi de la douleur de certaines couches sociales et de quelques régions du pays, car c’est un fait que beaucoup d’habitants du Grand Sud sont décapitalisés à cause du séisme et donc se trouvent dans l’incapacité de faire retourner leur progéniture en salle de cours dans un temps record.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Ce qu’il faut dire, c’est que même avant le tremblement de terre, bon nombre d’écoles dans des zones de la région métropolitaine de Port-au-Prince ont été contraintes de fermer leurs portes à cause des gangs armés qui se livrent à la guerre depuis un certain temps. Le lycée Alexandre Petion, situé au quartier de Bel-Air, n’a pas pu arriver au terme du programme du ministère de l’éducation nationale. À Martissant, élèves et enseignants ont abandonné les classes depuis le commencement du mois de juin pour la même cause.

Bref, La décision de fixer la réouverture des écoles cette année pour le 21 septembre pour 7 départements et, un peu plus tard, le 04 octobre pour les 3 autres départements traduit l’expression du règne de la bêtise et de l’incompétence. L’indécence, en matière de gestion de la chose publique, touche son paroxysme. À quand des hommes et des femmes conséquents au pouvoir, à quand des êtres de lumière de conscience collective ?

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker