Migration : Il y aura sept vols d’expulsion quotidiens vers P-au-P et Cap-Haïtien à partir de mercredi

(TripFoumi Enfo) – Mauvaise nouvelle pour les Haïtiens en situation irrégulière aux États-Unis. Mayorkas avertit les migrants haïtiens de ne pas tenter de se rendre aux États-Unis. Les expulsions massives commencent. À partir de mercredi, il y aura sept vols d’expulsion quotidiens vers Port-au-Prince et Cap-Haïtien, selon un rapport, paraphé par Fox News lundi.

Alejandro Mayorkas, le chef du Département de la sécurité intérieure, a mis en garde les migrants haïtiens contre toute tentative de voyage vers les États-Unis alors que plus de 12 000 migrants campaient autour d’un pont à Del Rio, au Texas.

« Nous sommes très préoccupés par le fait que les Haïtiens qui empruntent la voie de la migration irrégulière reçoivent des informations erronées – que la frontière est ouverte ou que le statut de protection temporaire leur est disponible malgré le fait qu’ils arrivent bien après la date limite d’éligibilité au TPS ».


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Bruno Lozano, le maire de Del Rio, au Texas, a estimé qu’il y avait plus de 12 000 migrants et demandeurs d’asile à un endroit frontalier. Les États-Unis visent à expulser de nombreux migrants campés autour d’un pont à Del Rio, selon un rapport.

À partir de mercredi, il y aura sept vols d’expulsion par jour vers Port-au-Prince et vers Cap-Haïtien, a rapporté l’Associated Press, citant un responsable américain qui n’était pas autorisé à discuter publiquement de la question. Les vols continueront de partir de San Antonio, mais les autorités pourraient ajouter El Paso, a déclaré le responsable.

Mondesir Sirilien, un migrant de retour, a déclaré à Reuters qu’il avait dépensé environ 15 000 $ pour quitter Haïti pour les États-Unis. « J’aurais pu investir cet argent ici. J’aurais pu construire une grande entreprise. Ce n’est pas comme si nous ne savions pas comment faire les choses », a-t-il déclaré. « Mais nous ne sommes pas respectés. Nous sommes humiliés et maintenant nous n’avons plus personne pour nous défendre. »

Le rapport du Herald a souligné que Mayorkas a rappelé aux Haïtiens que seuls ceux qui résident aux États-Unis avant le 29 juillet sont éligibles pour le TPS. Ce dernier protège les ressortissants de pays désignés vivant aux États-Unis contre une expulsion potentielle s’ils sont éligibles et leur permet également de demander des permis de travail, tout en leur donnant la liberté de voyager.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker