L’hypothétique avenir du pays face au phénomène de ganstérisation

(TripFoumi Enfo)- Depuis plusieurs mois, la société haïtienne fait face à la multiplication des gangs armés, un phénomène qui ronge les familles haïtiennes, et face à cette situation, les autorités ne cessent de garder le silence.

Suite à la montée de ce phénomène, l’insécurité s’accélère beaucoup plus et la majorité des couches de la société ne sont épargnées. Les gangs pillent, séquestrent tout en donnant des défis aux autorités qui sont placées pour garantir la sécurité de la population.

À Martissant, Carrefour, Croix-des-Bouquets et autres, les gangs armés ne cessent de semer la terreur au sein de la population haïtienne malgré l’existence de la Police Nationale d’Haïti qui a pour mission de garantir l’ordre public et de protéger la vie et les biens des citoyens selon l’article 269.1 de la Constitution en vigueur.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop:https://t.me/TripFoumi!

Qui est le principal responsable ?

L'hypothétique avenir du pays face au phénomène de ganstérisation

Selon les articles 41 et suivants de la Constitution de 1987 amendée, chaque citoyen haïtien a droit à la sécurité, et cette sécurité doit être garantie par la police, une structure qui fait partie de l’État.

Des armes et munitions sont rentrées dans le pays, aucun contrôle n’est fait par la police en vue de stopper cette pratique visant à terroriser la population haïtienne.

Face à cette situation, la grande victime est le peuple haïtien, et la police, l’une des structures responsables ne cesse de faire des promesses sans rien apporter comme solution.

Depuis l’arrivée de ce phénomène, le constat est fait, c’est que le droit humain est complètement violé en Haïti par l’État. Est-ce une violation par omission ? C’est la grande question qui se pose.

La multiplication des gangs armés dans le pays nous montre la complicité volontaire ou non de la police le fait qu’elle ne respecte pas sa mission tout en abandonnant la population seule dans cette situation qui risque de nous plonger vers une somalisation énorme.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker