Gregory St Hilaire: Une année après sa mort, la lutte réclamant le respect du protocole d’accord de 2013 toujours sans effet.

(Tripfoumi Enfo)- Grégory St Hilaire, a rendu l’âme dans la soirée de 2 octobre 2020 dans l’enceinte de l’École Normale Supérieure, il a été touché d’un projectile au dos par un agent de l’Unité de Sécurité Générale du Palais National (USGPN) alors qu’il réclamait sa nomination méritée comme enseignant.

Passé une bonne partie de son enfance à Cité Soleil, et ensuite au Village de Dieu. Ces quartiers réputés couramment de non-droit, Greg pourrait se fourvoyer dans un chemin sans issue. Mais avec courage et détermination il a pu résister et choisir le droit chemin, celui de l’éducation.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop:https://t.me/TripFoumi!

À côté du chapeau d’étudiant finissant en sciences sociales à l’École Normale Supérieure (ENS), il était également un étudiant en sciences juridiques à la Faculté de Droit et des Sciences Économiques (FDSE). Un protocole d’accord a été signé en 2013 entre l’École Normale Supérieure (ENS) et le Ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP) qui, oblige la nomination des étudiants diplomés à l’ENS dans la fonction publique. Le non-respect de ce protocole d’accord par le MENFP avait occasionné de forts mouvements de protestation conduisant à la mort de Grégory.

Une conférence de presse a été donnée le 9 août dernier par les étudiants qui ont déjà terminé leur stage, avec pour principal objectif de recommencer les pourparlers sur la question de la nomination des étudiants diplômés de l’École Normale Supérieure (ENS). Intégrer des personnes formées et qualifiées dans le système éducatif, a fait croire le camarade de Grégory, Jean Daniel ÉTIENNE, c’est se séparer des personnes malhonnêtes et corrompues afin d’atteindre le développement du capital humain.

Selon Étienne, la Ministre de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP), Marie Lucie JOSEPH, doit respecter ses déclarations lors de sa prise de fonction et faire preuve de devoir de mémoire à l’égard de l’ENS en tant qu’ancienne étudiante.

Le 27 août 2021 est la date de la dernière protestation des étudiants finissants de l’ENS auprès du Ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle, en vue de trouver leur intégration et leur lettre de nomination dans les écoles publiques.

À noter que Grégory St Hilaire a laissé sa vie dans ce combat et jusqu’à date, rien n’est encore officiel en ce qui concerne la décision que devrait prendre les autorités concernées à ce sujet.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker