L’audace de Léon Charles face à son irresponsabilité à la tête de la PNH

(TripFoumi Enfo) – Depuis l’arrivée de Léon Charles à la tête de la Police Nationale d’Haïti comme DG a.i, les échecs des opérations policières continuent d’augmenter. Les victimes au rang des agents de police s’accroissent considérablement. L’insécurité généralisée est devenue la norme.

Nommé par le feu président Jovenel Moïse pour apporter des réponses à l’insécurité globalisante et à la prolifération des gangs armés, Léon Charles ne fait que passer à côté de cette responsabilité. Et, la pauvre population se trouve obligée de payer à prix fort l’incompétence et l’indulgence de ceux qui devraient garantir sa sécurité.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop:https://t.me/TripFoumi!

Après l’échec de l’opération policière à Village de Dieu le 12 mars dernier, qui a coûté la vie à environ 4 policiers et 8 autres blessés, on s’attendait soit à une démission rapide de Léon Charles pour faute de responsabilité ou à une nouvelle gestion et technique d’opération au sein de la PNH. Malheureusement, rien n’a été fait pour porter une solution à ce problème, sinon elle s’aggrave.

Depuis le premier juin dernier, la route nationale numéro 2 liant les trois départements du grand sud au département de l’ouest, devient impraticable au niveau de Martissant à cause du haussement de voix des gangs de la zone. Trois mois après, la situation n’a pas changé. Aucune décision réelle n’a été prise au niveau du haut commandement de la police pour faciliter la libre circulation des citoyens dans cette zone.

L'audace de Léon Charles face à son irresponsabilité à la tête de la PNH

Ce qui a montré à vif l’audace de Léon Charles, c’est de n’avoir pas rendu sa démission comme le premier responsable de sécurité de la nation après l’assassinat de l’ancien président Jovenel Moïse. Ces exemples probants montent l’entêtement du DG a.i pour rester en poste et d’être l’un des principaux témoins de la montée spectaculaire de l’insécurité dans le pays.

Le dernier événement qui constitue la nullité et l’irresponsabilité des responsables de la sécurité du pays et en particulier Léon Charles, c’est l’agenouillement de la police nationale face aux gangs armés, dans l’attaque à Martissant dans la soirée du vendredi 1er octobre 2021 dont le bilan s’est soldé par un mort et un blessé du côté des policiers. C’est dans cette situation de délabrement que se trouve le pays et on ne sait à quoi on peut espérer.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker