Un tour pour la présidentielle et un mandat de cinq ans pour tous les élus, selon l’avant-projet de la constitution

(TripFoumi Enfo) – Depuis tantôt deux ans, le pays s’engage sur la voie d’un référendum en vue de se doter d’une nouvelle constitution. Contestée durant le mandat de Jovenel Moïse, cette initiative est pourtant reprise par le Premier ministre Ariel Henry et trouve la bénédiction des anciens opposants, dont Me André Michel. Selon le dernier texte de l’avant-projet de la nouvelle constitution, de nombreuses révolutions sont faites dans la durée du mandat de certains élus. 

À l’opposé de la constitution du 29 mars 1987, l’avant-projet du texte constitutionnel qui devra être adopté à travers le prochain référendum, publié par le Comité Consultatif Indépendant (CCI) dirigé par Me Louis Naud Pierre, fait la promotion des élections à un tour pour la présidentielle. Oui, désormais, les candidats à la présidence n’auront pas droit à un second tour dans les compétitions électorales. 

Sur la durée du mandat des élus, le texte est claire : ils auront tous un mandat de cinq ans. Ni les députés, ni les sénateurs. C’est également le cas pour le président de la République. Au niveau législatif, ils seront indéfiniment rééligibles. Ces dispositions sont prévues par l’article 100 de l’avant-projet de la nouvelle constitution. 

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop:https://t.me/TripFoumi!

Le président de la République ainsi que le colistier (vice-président) qu’il a choisi sont élus au suffrage universel dans une élection à un tour qui doit avoir lieu deux mois avant la fin du mandat du président en fonction pour un mandat de cinq ans. 

Nous devons préciser que par département, il n’y aura pas trois sénateurs, comme il a été prévu dans la constitution de 1987. Selon l’avant-projet, ils seront au nombre de 20, à raison de deux par département. 

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker