Et les politiques nous tuent!

(Tripoumi Enfo) – Ce n’est pas un cri désespéré. C’est un fait, une réalité qui prend tout son sens dans une analyse succincte de la réalité politique en Haïti. Le changement du pays, c’est pour demain. Mais avec qui ? Cette question paraît un peu triviale mais elle tire sa source dans une observation profonde des actions de nos politiques. À jeter seulement un petit coup d’œil sur les éléments composant la classe politique traditionnelle, on finira par conclure qu’il sera très difficile, voire impossible d’espérer un changement réel de ce pays. Mais, le déterminisme historique décidera le contraire. Personne ne peut s’y opposer. Le changement, c’est pour demain!

On a déjà tout vu, tout entendu et tout appris de ces affamés qui tiennent la vie et l’avenir en otage en Haïti. Hier, c’étaient les « Macoutes », après, les « Lavalas » et aujourd’hui, les Phtkistes. Aucun de ces groupes ou mouvements cités là-haut n’a donné de résultat pour lequel le peuple haïtien se bat tous les jours. C’est bonnet blanc et blanc bonnet.

Demain, les mêmes gloutons se préparent déjà à être aux timons des affaires. L’histoire récente de ce pays qui a conquis son indépendance dans la grande bravoure nous a appris que la notion de changement de paradigme en matière de gouvernance est une constante, cela va de la volonté populaire et de la prise de conscience collective.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

« Makout pa ladan l, dit-on, au lendemain de la chute des Duvalier, artisans d’un régime sanguinaire et tortionnaire avec pour mission de faire main mise sur tout ce qui a trait au pouvoir en Haïti et ce, au grand dam des droits humains. Cette tradition exclusiviste politique gourmande instaurée par les accapareurs de cette fameuse démocratie, traîne derrière elle plus de trente ans de lutte constante de pouvoir sans se soucier des rêves de la population haïtienne.

35 ans après avoir jeté la dictature en enfer, pour faire place à la démocratie occidentale, la situation du pays devient pire et cela à tous les niveaux. En cause, des politiques jouent la carte du pouvoir à tout prix. Prix du sang. Prix des âmes. Prix de la misère et de la souffrance quotidienne du peuple, etc. Les ennemis jurés d’hier deviennent des amis d’aujourd’hui, de vrais, pour une seule fin : tenir et/ou prendre le pouvoir pour la pérennisation du peuple haïtien dans la misère.

Et pour nous tuer, les politiques se mettent à leur disposition le quatrième pouvoir. Ce dernier ne fait que jouer le jeu des politiques pour des miettes. Les mêmes têtes, les mêmes esprits et les mêmes paroles tiennent la vie et l’avenir des jeunes en otage ici. Ils nous tuent. Mais, cela reste comme le volcan Kilauea, un jour, ce valeureux peuple entrera en éruption et ce sera la fin de ceux appelés bêtement politiciens.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker