Monsieur Ariel Henry, l’urgence c’est l’insécurité et non la formation du CEP!

(TripFoumi Enfo) – Plusieurs structures organisées de la société civile prennent distance à la formation du Conseil électoral provisoire (CEP) voulu à tout prix par le Premier ministre Ariel Henry. Elles énoncent toutes le climat d’insécurité comme véritable toile de fond de leur décision. D’après elles, l’idée de mettre sur pied un nouveau CEP légitime qui inspire confiance pour l’organisation des prochaines élections, n’est pas un problème en soi. Mais, une réponse rapide face à cette insécurité grandissante, est plus urgente.

La raison donnée par la majorité des secteurs qui déclinent l’invitation du Premier ministre Ariel Henry pour désigner leur représentant au CEP est commune : c’est l’insécurité. Néanmoins, ils se disent favorables à un CEP crédible et digne de foi, puisqu’il s’agit d’une instance nécessaire pour la tenue des élections, qui est l’un des éléments caractéristiques de la démocratie. À cet effet, ils exigent au Chef du gouvernement de trouver une formule qui peut mettre une froideur dans le cachot de l’insécurité.

En effet, après le renvoi des membres du CEP mis en place par le feu président Jovenel Moïse, la formation d’un nouveau reste une tâche difficile pour Ariel Henry. La population toute entière attend impatiemment la sécurité qui est le premier des biens publics.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop:https://t.me/TripFoumi!

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker