17 missionnaires chrétiens dont 15 Américains kidnappés en Haïti

(TripFoumi Enfo) – Les actes de kidnapping se sont multipliés dans la région métropolitaine de Port-au-Prince où personne n’est exempt. Pas moins de 17 missionnaires chrétiens des États-Unis et des membres de leur famille, dont des enfants, ont été enlevés, samedi 16 octobre, par le gang “400 mawozo” dirigé par le nommé Lanmò san jou sur la route de Ganthier à l’Est de Port-au-Prince alors qu’ils quittaient un orphelinat en direction de l’aéroport international Toussaint Louverture à Maïs Gâté, selon les premiers éléments d’information parvenus à la rédaction de TripFoumi Enfo.

Les détails autour de cet enlèvement sont restés flous, mais des responsables locaux ont déclaré que les missionnaires avaient été enlevés dans un bus se rendant à l’aéroport pour déposer certains membres du groupe avant de continuer vers une autre destination.

Depuis quelques temps, Haïti est dans un état de bouleversement politique, le pays fait face à une crise socio-économique sans précédent et les enlèvements de riches et de pauvres sont d’une fréquence alarmante.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop:https://t.me/TripFoumi!

La violence s’intensifie dans la capitale haïtienne, Port-au-Prince. Les gangs armés contrôlent désormais la moitié de la ville. Ils sont puissants, ils imposent leur loi en toute impunité au vu et au su de tous. Lundi dernier, des malfrats ont tiré sur un bus à Martissant, blessant au moins cinq personnes, dont des écoliers, tandis que plusieurs autres véhicules ont également été détournés par ces bandits armés qui sèment la terreur à l’entrée Sud de la capitale.

La sécurité s’est effondrée à mesure que la politique du pays s’est désintégrée. Des manifestants furieux de la corruption généralisée ont exigé l’éviction du président Jovenel Moïse il y a deux ans, paralysant ainsi le pays. L’impasse a empêché les malades de se faire soigner dans les hôpitaux, les enfants d’aller à l’école, les travailleurs d’aller aux rares emplois disponibles et a même empêché l’électricité de circuler dans certaines parties du pays. Le problème reste du pareil au même, aucun changement réel, Haïti se meurt.

Les groupes armés n’ont fait que s’affirmer davantage, surtout avec le fameux G-9 dirigé par l’ancien policier Jimmy Chérizier alias Barbecue. Ils opèrent à volonté, kidnappant des enfants sur le chemin de l’école et des pasteurs en train de fournir leurs services au sein même des églises.

Des puissants chefs de gangs très connus dont Lanmò san jou, Chen Mechan (Plaine du Cul-de-Sac), Izo, Manno, Ti Lapli, Bougòy (Village-de-Dieu, Gran Ravin), Barbecue, Isca, Sonson, Junior, Mathias, Mikanò (Bas de Delmas, Centre-ville de Port-au-Prince), Gabriel (Brooklyn Cité Soleil), Krisla (Tibwa), Ezekiel (2e, 3e Av. Bolosse), Vitelhomme (Torcel), Ti Makak (Laboule, Terre rouge), Alex (Rte de Frères, PV), pour ne citer que ceux-là, dictent leur loi dans la région métropolitaine. Les forces de l’ordre sont impuissantes face aux assauts de ces présumés criminels armés.

Les troubles politiques dans le pays se sont encore intensifiés après l’assassinat de Jovenel Moïse à son domicile en juillet dernier, un meurtre qui n’a toujours pas été élucidé, l’enquête se poursuit. Les quelques responsables restants dans le pays ont rapidement commencé à se battre pour le contrôle du gouvernement et les dirigeants s’accusant mutuellement de participer au complot visant à tuer le président.

L’enlèvement des missionnaires américains s’est produit en moins de 24 heures après que le Conseil de sécurité des Nations Unies a prolongé de neuf mois sa mission en Haïti lors d’un vote unanime vendredi. De nombreux Haïtiens ont appelé les États-Unis à envoyer des troupes pour stabiliser la situation, mais l’administration Biden a hésité à engager des bottes sur la terre de Dessalines.

En avril dernier, des religieux dont deux ressortissants français avaient été kidnappés par ce même gang et libérés contre rançon après plus d’une vingtaine de jours séquestrés dans l’indignité la plus totale. Ces américains, connaîtront-ils ce même sort ? Une affaire à suivre…

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker