«Les policiers affectés à la sécurité de Jean-Charles Moïse, l’œuvre d’Ardrouin Zéphirin», selon Rony Thimothée

(TripFoumi Enfo) – L’ex Sénateur Jean-Charles Moïse n’est pas aussi blanc qu’on le croit. C’est ce qu’a laissé entendre Rony Thimothée de «Viv Ayiti» ce dimanche 31 octobre 2021 à l’émission Public Forum sur la Radio Espace FM. Il a aussi fait savoir que Liszt Quitel est un pion de l’ancien élu du Nord et que les policiers affectés à sa sécurité ont été placés sur ordre d’Ardrouin Zéphirin.

Ardrouin Zéphirin a été surnommé «Ti Prezidan», de part ses relations très proches avec l’ancien Président Jovenel Moïse. C’est lui, pourtant, qui a ordonné d’affecter les policiers à la sécurité de l’ancien sénateur, et non l’Ambassade américaine, a déclaré Rony Thimothée, soutenu par Biron Odigé.

Plus loin, les deux compères ont affirmé que Liszt Quitel, l’actuel Ministre de l’Intérieur et de la Justice, a été proposé par Jean-Charles Moïse en personne. D’ailleurs, poursuivent ils, le Premier Ministre Ariel Henry avait déclaré dans une rencontre qu’il ne pourrait donner le Ministère de l’Intérieur à personne d’autre puisqu’il a déjà été réservé au leader de «Pitit Dessalines».

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop:https://t.me/TripFoumi!

«Jean-Charles Moïse ne jure que par les élections parce que le G9, par le biais du Ministre de l’Intérieur, le rassure sur sa campagne électorale et le remplissement des urnes dans leurs zones», argue Rony Thimothé. Il a argumenté que c’est pour cela que le bombardier du Nord ne s’est jamais prononcé sur la situation actuelle du pays, exige des élections malgré le fait que le peuple s’enfonce dans le gouffre.

Ces derniers jours, de nombreuses révélations ont été faites sur Jean-Charles Moïse qui, autrefois, laissait croire qu’il a de la conviction. La question du passeport diplomatique semblait être la goutte d’eau qui a renversé le vase pourtant, Rony Thimothée a fait d’autres déclarations, si elles se confirment, prouveront que l’ancien sénateur joue aussi le jeu du PHTK, ce régime qu’il a tant combattu. Du Secteur Démocratique et Populaire (SDP) au numéro 1 de «Pitit Dessalines» Jean-Charles Moïse, qui se sont joints au pouvoir en place, la population aura beaucoup à apprendre sur ces anciens «prétendants» opposants à Jovenel Moïse.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker