Haïti et la République dominicaine, une guerre froide à l’horizon .

(TripFoumi Enfo)- Depuis quelque temps, les tensions sont énormes entre les deux occupants de l’île. Les deux nations s’observent timidement et ne se décident pas encore à monter au front. En revanche, la bataille médiatique est déjà déclenchée.

Parvenu au timon de l’État le 16 août 2020, le président dominicain, Luis Abinader, veut se faire craindre des Haïtiens. Porteur d’un vaste programme qu’il peine à concrétiser, Abinader tente de réaliser un bilan en s’en prenant à Haïti. Dans un tweet publié hier, craignant une certaine menace pour son pays, le premier citoyen dominicain a lancé un SOS à la communauté internationale concernant le climat d’insécurité qui prévaut en Haïti.
« La communauté internationale, en particulier les États-Unis, le Canada, la France et l’Union européenne, doit agir en Haïti et de toute urgence » a-t-il mentionné.

Sans tarder et sans prendre de gant, le chancelier haïtien Claude Joseph a répliqué. « Suite à la mise en garde du 25/10/21 du Département d’État américain contre la montée de la criminalité en terre voisine, j’encourage le gouvernement dominicain et celui d’Haïti à travailler d’un commun accord pour enrayer le problème de l’insécurité sur l’Île », a réagi Claude Joseph. Sa réponse a été cinglante et n’a pas du tout plu à Abinader.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop:https://t.me/TripFoumi!

Peu de temps après la réaction de Claude Joseph, les autorités dominicaines ont ouvert les hostilités en annonçant la suspension définitive du programme de visa spécial des étudiants haïtiens dans le pays. Cette mesure affectera environ 70000 ressortissants haïtiens à la recherche de formation .

Comme si cela ne suffisait pas, les troupes militaires ont été renforcées sur la frontière haïtiano-dominicaine. Abinader s’use de tous les moyens pour envoyer des messages forts et clairs à Haïti. Il entend poursuivre dans le même sens en faisant appliquer strictement les règles d’immigration et de travail en vigueur mais qui ne sont pas appliquées.

La population haïtienne a accueilli d’un mauvais oeil toute cette hardiesse qui monte à la tête du président dominicain. Pour certains, Haïti doit riposter en cessant de commercer avec la Dominicanie pour qui elle représente un marché garanti. Pour d’autres, cette piste de solution n’est pas viable car le pays dépend de la production dominicaine en majorité.

Haïti connaît actuellement un tournant décisif de son histoire qui ne manque pas de mettre à nu l’incapacité, l’incompétence et les velléités de ses traditionnels leaders. Si pour le moment ces conflits ne sont d’ordre diplomatique et idéologique, on ne peut toutefois affirmer avec certitude les tournures qu’ils pourraient prendre à l’avenir. Comment les dirigeants haïtiens comptent-ils réagir si la République dominicaine continue de mener à ce même rythme des attaques contre eux ? Avec quels éléments pourront-ils contrer les ambitions d’Abinader?

Les événements des derniers mois révèlent au grand jour la ferme volonté de la Dominicanie d’attaquer Haïti qui est en position de faiblesse. Il incombe aux autorités haïtiennes de réagir dans les plus brefs délais tout en préservant la fierté de ce peuple qui a rédigé l’une des plus belles pages d’histoire du monde.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker