Les gangs armés extorquent de l’argent à plusieurs établissements du pays, selon UNICEF

(TripFoumi Enfo)- Le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), dans un communiqué daté du mardi 2 novembre 2021, a dénoncé une nouvelle pratique des gangs armés à l’encontre de plusieurs établissements du pays. Au moins sept écoles de la capitale ont été contraintes depuis septembre de cette année à payer des gangs armés en échange de leur sécurité, tandis que d’autres écoles ont été menacées.

L’insécurité semble dépasser l’entendement. La semaine dernière, des bandits ont pénétré l’enceinte sacrée d’un établissement tuant au passage un parent et occasionné plusieurs blessés en l’occurrence des élèves.

Cette fois, les établissements, peinant à boucler convenablement le calendrier scolaire à cause de la vague d’insécurité, se sont vus contraindre à payer un droit de fonctionnement aux bandits, selon UNICEF. La somme d’argent exigée par les groupes criminels équivaut généralement aux frais de scolarité de trois élèves par classe, a indiqué l’UNICEF.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop:https://t.me/TripFoumi!

Par ailleurs, si refus il y a, ils sont constamment menacés et risquent de se faire attaquer, a déclaré le directeur régional de l’Unicef pour l’Amérique latine et les Caraïbes, Jean Gough.

Les gangs armés sèment continuellement la terreur au sein de la population. L’organisation estime déjà que plus de 230 000 enfants risquent d’abandonner l’école dans les départements du Grand Sud d’Haïti touchés par le séisme du 14 août.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker