L’ULCC condamne le cambriolage du greffe du tribunal de Première instance de Port-au-Prince

(TripFoumi Enfo) – Dans une note publiée ce mardi 9 novembre 2021, L’Unité de Lutte Contre la Corruption dit condamner le cambriolage du greffe du tribunal de Première instance de Port-au-Prince, la semaine dernière. Des individus ont emporté au passage tous les registres de déclarations de patrimoine effectuées par les fonctionnaires assujettis à cette obligation conformément à la loi du 12 février 2008.

L’Unité de Lutte Contre la Corruption (ULCC) qualifie de fâcheux l’événement survenu la semaine dernière au greffe du TPI. Dans une note rendue publique ce mardi 9 novembre 2021, signée par son directeur général Hans Jacques Ludwing Joseph, l’ULCC condamne avec véhémence le cambriolage du greffe du tribunal de Première instance de Port-au-Prince, intervenu dans un contexte où l’institution renforce son plaidoyer et multiplie ses efforts pour interdire la participation aux compétitions électorales des fonctionnaires et personnalités politiques concernés n’ayant pas respecté cette formalité cruciale dans les délais impartis par la loi.

De plus, l’Unité de Lutte Contre la Corruption (ULCC) invite les autorités judiciaires compétentes à faire la lumière sur ces faits afin de déterminer les auteurs, co-auteurs et complices et de les punir conformément aux dispositions légales, conclut la note.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop:https://t.me/TripFoumi!

Rappelons que le coffre-fort en question contenait beaucoup de dossiers judiciaires sensibles dont celui de l’assassinat du bâtonnier Monferrier Dorval et plusieurs pièces à conviction. Martin Ainé, le Président de l’Association Nationale des Greffiers Haïtiens, croit mordicus qu’il sera difficile de faire un inventaire du nombre de dossiers perdus, puisque le registre de ces dossiers se trouvait aussi dans le coffre-fort regrette-t-il.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker