Pour ses contributions dans la lutte pour les droits humains, l’OPC entend honorer le Prof James Boyard

(TripFoumi Enfo)- En marge des activités commémoratives de la journée internationale des Droits de l’homme, le 10 décembre prochain, l’Office de la Protection du Citoyen (OPC) s’est engagé à honorer quelques personnalités haïtiennes (défenseurs des droits humains, universitaires et hommes politiques) pour leur action dans le domaine de la promotion de la bonne gouvernance et l’Etat de droit en Haïti. 

Dans cette perspective, le Professeur James BOYARD, Enseignant-Chercheur à l’UEH et auteur de plusieurs ouvrages scientifiques ayant contribué à faire avancer le débat public sur les droits et libertés publiques, ainsi que sur la gouvernance démocratique sera parmi les heureux récipiendaires.

Pour les responsables de l’OPC, cette distinction officielle viendra entre autres couronner plus de vingt-cinq (25) ans d’engagement civique de Monsieur BOYARD au sein de la communauté haïtienne, soit en tant que Professeur d’université ayant contribué à la formation de plusieurs dizaines de promotions d’étudiants ou en tant qu’intellectuel public dont les nombreuses publications scientifiques, conférences ou prises de position citoyenne ont marqué avec bonheur les esprits.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop:https://t.me/TripFoumi!

Il est à rappeler qu’en tant que citoyen et spécialiste du Droit international, le Prof. BOYARD avait construit une plaidoirie contre l’exécution en Haïti d’un accord humiliant conclu en 2006 entre les Nations Unies et le gouvernement Boniface/Latortue dont la finalité était de placer le pays sous un régime de Tutelle de fait. Grâce à son action de sensibilisation auprès des médias et de certains secteurs influents du pays, l’opinion publique haïtienne interpellée sur le sujet avait fini par forcer les Nations Unies à faire le retrait dudit accord.

M. BOYARD est aussi un auteur prolifique qui a déjà à son actif cinq (05) ouvrages à succès. Il s’agit de : « L’ONU et les opérations de maintien de paix » (2010). Ce livre a été préfacé par le Professeur Lesly François Manigat ; « Les Opérations de maintien de la paix: entre ordre et chaos » (2012). Cet ouvrage prédisait déjà les conséquences désastreuses de la guerre conduite par la communauté internationale contre le colonel Kadhafi sur le peuple Libyen ; « Le Manifeste de la République : pour une reconstruction politique et institutionnelle de l’État » (2012). Cet ouvrage a eu un grand écho auprès des partis politiques, dont certains s’en inspirent pour élaborer des politiques publiques ou de projets de réforme, dont le Projet de la réforme de la Constitution ; « Les Grands débats et défis du nouveau Système international en devenir » (2020). Ce livre préfacé par l’ancien Ministre de l’économie et des finances, Monsieur Jude Alix Patrick Salomon a eu l’avantage de prédire la posture de continuité relative de l’administration Biden en matière de Politique étrangère et surtout le phénomène de la régression autoritaire qui allait marquer la gouvernance de plusieurs grandes puissances démocratiques dans le contexte de la COVID-19 ; « Le Procès de l’Insécurité : Problèmes, Méthodes et Stratégies » (2021). Préfacé par l’Ex-DG de la PNH, Monsieur Mario ANDRESOL, cet ouvrage qui a été salué par l’ensemble de l’intelligentsia haïtienne, dont l’historien Georges MICHEl, l’Ambassadeur Henri-Robert STERLIN, est aujourd’hui considéré comme le travail le plus abouti et complet jamais réalisé dans le champ des études de sécurité  en Haïti.

Outre ces monographies qui ont toutes été des succès de librairies, le Prof. James BOYARD a contribué aussi dans plusieurs ouvrages collectifs, dont les « Actes du Colloque : Gouvernance et Sécurité » parus en 2019 sous la direction du Recteur Jacky Lumarque ; « Haïti et le COVID-19 : des outils pour agir et comprendre » paru en 2020 sous la direction du Recteur Jacky Lumarque ; « L’amendement de la Constitution de 1987, enjeux, limites et perspectives » publié en 2012 sous la direction du Dr. Fritz Dorvilier, etc.

En tant que citoyen généreux et très engagé dans la promotion d’une culture livresque auprès des jeunes, Monsieur James BOYARD n’hésite pas à fournir gracieusement des lots de ses ouvrages à des Bibliothèques universitaires et communautaires, dont la Bibliothèque de l’INAGHEI, la Bibliothèque de la FOKAL, voire à verser l’intégralité du revenu provenant de la vente de ses ouvrages à des bibliothèques scolaires, dont la Bibliothèque du Lycée Alexandre Pétion. 

Consultant pour plusieurs organisations haïtiennes de défense des droits humains, tels, le Centre d’Analyse et de Recherche en Droit de l’Homme (CARDH), l’Observatoire Haïtien contre les Crimes contre l’Humanité  (OHCCH), l’Observatoire citoyen pour l’institutionnalisation de la démocratie (OCID), Monsieur James BOYARD est aussi membre du Barreau de l’Ordre des Avocats de Port-au-Prince et accompagne le Barreau dans plusieurs activités de sensibilisation ou de conférences scientifiques nationales et internationales. 

Actuellement membre-associé d’un think-tank baptisé « Groupe d’experts en Sécurité, Stratégie et Développement » (GRESSED), Monsieur BOYARD offre ses services en tant que Conseiller stratégique ou Consultant en matière d’évaluation de Politique publique.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker