À la une

Arnel Bélizaire en prison depuis deux ans !

(TripFoumi Enfo) – L’ancien député Arnel Bélizaire a été arrêté dans la nuit de vendredi 29 à samedi 30 novembre 2019 à Jacmel, dans le Sud-est du pays. L’ex dirigeant de FOPARK, objet d’un mandat d’amener, était recherché par la justice haïtienne pour « complot contre la sûreté intérieure de l’Etat ».

Arnel Bélizaire, figure de proue de l’opposition politique de l’époque faisait l’objet d’un mandat d’amener pour des menaces proférées à l’encontre notamment de l’ambassade américaine et l’Union School. Il avait utilisé le verbe “Sauter” mal interprété par plus d’un, pensant qu’il voulait dire “exploser”, alors qu’il voulait plutôt parler d”esquiver. Deux ans après, l’ancien député de Delmas/Tabarre reste encore en prison malgré ses différentes comparutions devant les tribunaux, son dossier reste bloqué à la Cour d’Appel.

M. Bélizaire a été appréhendé en compagnie de plusieurs personnes dont Mackenton et Killick. Lors de leur arrestation, ils n’avaient fait montre d’aucune résistance, alors qu’ils étaient armés. “Mwen pap janm tire ak frèm yo nan la polis”, avait déclaré Arnel Bélizaire.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Dans la matinée du vendredi 29 bien avant son arrestation, Arnel donnait une conférence dans le restaurant « Le Troquet » à Saint-Marc, les locaux du bâtiment avait été encerclé par des agents des unités spécialisées UDMO, BLTS et SWAT où ces derniers voulaient mettre la main au collet de l’ancien parlementaire. Mais il avait eu le temps de prendre la poudre d’escampette.

Des voix se sont élevées pour exiger la libération de ces prisonniers politiques. Arnel Bélizaire a déjà eu, en 2011, des démêlés avec la justice haïtienne. Député en fonction sous le règne de Michel Joseph Martelly et accusé d’être un évadé de prison, il avait été arrêté puis libéré alors qu’il jouissait de son immunité parlementaire. De plus, il était en mission pour le parlement haïtien au moment de son arrestation à l’aéroport international Toussaint Louverture à Maïs Gâté.

Des gigantesques manifestations organisées en 2014 dans la capitale haïtienne pour exiger le départ de Michel Joseph Martelly, Arnel Bélizaire défilait dans la région métropolitaine dont Bel-Air, Delmas 2, au premier rang des militants, armé de son fusil. Arnel parlait toujours de la dernière phase de la bataille enclenchée par l’opposition politique afin de contraindre Jovenel Moïse à quitter le pouvoir.

Toutefois, des citoyens avisés croyaient que l’ancien parlementaire faisait le double jeu, il a été souvent étiqueté “d’Abolotcho”, pour dire qu’il est un traître au milieu des opposants au pouvoir. Arnel Bélizaire croit toujours dans une lutte armée pour changer la donne, quoique en prison, il ne compte pas abandonner la lutte tout en espérant qu’il recouvra illico sa liberté. Ses avocats dont Me Caleb Jean Baptiste dénoncent des manœuvres politiques empêchant la libération de l’ancien député Bélizaire et consorts.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker