Personne ne bouge à Martissant !

(TripFoumi Enfo) – Cela fait plus de 6 mois depuis l’éclatement d’un violent affrontement entre les bandits armés de « Ti-bwa » et ceux de « Grand-Ravin ». Des morts et des blessés sont enregistrés quasi-quotidiennement. Si certains usagers de l’entrée Sud de la Capitale rêvaient d’un cessez-le-feu pour les fêtes de fin d’année, ils doivent désormais poursuivre leur sommeil afin de pronlonger leur rêve pour on ne sait combien de temps encore.

Premier décembre 2021. Le soleil brille sur Haïti dans les premières heures du jour, bien qu’il ait plu dans la petite nuit. Des véhicules de transport se dépêchent pour traverser Martissant avant que la situation ne se détériore. Pas un coup de feu n’a été entendu dans les premiers moments de ce mercredi. Des flaques d’eau à franchir et la peur à contenir pour arriver à destination.

Un peu plus tard dans la journée, tout a basculé. Les deux bandes rivales ont ravivé la flamme de la guerre. Ils tirent sur tout ce qui bouge. Le bilan ? Au moins 3 morts et plusieurs blessés, tous des passagers se trouvant à bord d’un autobus. D’autres véhicules ont dû rebrousser chemin pour échapper aux balles assassines des criminels.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Même le commissariat de la zone a été pris d’assaut, pillé et vandalisé par les individus lourdement armés assiégeant l’entrée Sud de la Capitale depuis le 1er juin dernier et ce, au vu et au su des agents de la police nationale.

Des chefs de gangs, Izo et Ti Lapli ainsi connus, ont demandé aux membres de la population de rester chez eux. Selon Izo, quiconque ose emprunter la route de Martissant est considéré comme un soldat de « Krisla », le chef de gang de Ti-Bwa. Depuis ces déclarations, personne n’ose fréquenter la troisième circonscription de Port-au-Prince pour aller vaquer à ses activités.

La violence de ces malfrats a rendu dysfonctionnels 4 départements du pays. Malheureusement, les autorités peinent à agir de façon à faire revenir le calme dans cette partie du pays. À quand la solution à ce problème qui ronge les familles haïtiennes ?

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker