Sécurité

Le GTS propose son expertise au gouvernement pour endiguer l’insécurité galopante

(TripFoumi Enfo) – Dans une lettre adressée au premier ministre Ariel Henry, ce mercredi 29 décembre 2021, le Groupe de Travail sur la Sécurité (GTS) invite le gouvernement à prendre les mesures qui s’imposent afin de rétablir un climat sécuritaire dans le pays, notamment à Martissant. Dans la foulée, Dr Prospère Charles, coordonnateur du GTS, déplore les actes de violences et la situation infrahumaine dont est victime une grande partie de la population.

« Depuis le 1er juin dernier, l’accès au Grand Sud de la République est devenu un mauvais pari, un calvaire entre la vie et la mort. Au gré des gangs armés instrumentalisés par des mains politiques, la zone de Martissant, lieu de passage obligatoire vers cinq (05) départements du pays, est devenu déjà le tombeau de plusieurs citoyens, parmi lesquels se trouvent de nombreux vieillards, femmes et enfants » s’est alerté le GTS.

La structure dézingue Ariel Henry, chef du CSPN, qui n’a jusqu’à présent offert aucune piste de solution à cette crise sécuritaire qui engendre des conséquences physiques et psychologiques désastreuses particulièrement sur les femmes victimes de viols et de sévices corporels lors de multiples cas d’enlèvement.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

« En effet, en dehors des dizaines cas de kidnapping dont nos compatriotes continuent d’être victimes presque quotidiennement, des bandes de brigands ciblent désormais de manière volontaire tous les transports à bord desquels se trouvent des citoyens, surtout à un moment où la population essaie de se présenter à des fêtes traditionnelles, en dépit de la détérioration dramatique de ses conditions de vie socio-économiques. Comme ce fut le cas pour les 13 autres massacres qui sont à l’actif de ces gangs armés depuis 2017 et restés jusqu’à aujourd’hui impunis, le dernier carnage à Martissant ce 27 décembre, au cours duquel au moins quatre citoyens ont perdu la vie, dénote une fois de plus l’irresponsabilité de l’État haïtien », peut on lire dans la lettre.

Alarmé par cette insécurité criminelle dramatique qui vient augmenter le lot de malheurs de l’ensemble de la population et particulièrement des couches les plus vulnérables, le GTS interpelle le PM Ariel Henry face à ses responsabilités régaliennes et républicaines aussi bien en tant que chef du gouvernement que chef du CSPN.

Le GTS insiste sur le fait qu’il revient au gouvernement d’informer la population dans les meilleurs délais des mesures qui seront adoptées pour affronter le phénomène de l’insécurité et faciliter la libre circulation dans le pays, principalement à Martissant, sans risques et périls.

Le GTS réitère sa volonté de mettre au service de l’État haïtien ses ressources et son expertise technique dans la recherche d’une solution efficace, immédiate et durable à cette crise de sécurité multidimensionnelle que vit le pays depuis trop longtemps.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker