HaïtiGangPNHSécurité

Frantz Elbé « gwo van, ti lapli ! »

(TripFoumi Enfo) – Qu’on le veuille ou non, Frantz Elbé a commencé relativement bien, si, l’objectivité le veut, pas nous, l’on se réfère à certains faits. C’est en octobre 2021 qu’il a succédé à Léon Charles, dont le bilan est nul, en tant que Directeur Général a.i de la Police Nationale d’Haïti (PNH). Produit de l’accord politique du 11 septembre entre le Premier ministre Ariel Henry et certains acteurs de l’opposition, M. Elbé, apparemment, a été apprécié au cours de ses premiers jours dans ce poste. Ce n’était pas l’arrivée d’un messie, il est vrai, mais qui d’entre nous n’avait pas espéré une bouffée d’oxygène après une gestion des plus catastrophiques de M. Charles ?

Plus les jours passent, plus ce dont Frantz Elbé est le nom se fait sentir. À la surprise générale, il s’est montré indifférent face aux actes des bandits armés de Martissant. Le lundi 27 décembre, 7 personnes sont assassinées et plusieurs autres blessées dans deux autobus. Frantz Elbé, questionné par un journaliste sur ce crime, a plutôt parlé, pour un oui ou pour un non, de la commune des Gonaïves par rapport aux préparatifs pour la commémoration du 218ème anniversaire de l’indépendance du pays.

Pour les fêtes de fin d’année, 11 mille policiers sont mobilisés pour sécuriser la population, a annoncé l’institution policière. En dépit de tout, les criminels ne cessent de semer le deuil dans les familles haïtiennes. Des cas d’enlèvement signalés. Des camions de marchandises détournés. Le dispositif de sécurité pour le dernier mois de l’année reste un outil de communication politique. Une coquille vide !

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Si le Dr. Ariel Henry veut à toux prix se rendre dans la Cité de l’indépendance pour célébrer le 218ème anniversaire des prouesses de 1804 qui ont donné naissance à cette nation, alors Frantz Elbé a dû mobiliser une bonne partie de ses troupes à cet effet, puisque le quartier de Raboteau reste encore hostile à l’idée de la présence de M. Henry aux Gonaïves. Le DG de la PNH joue tous ses pions pour que l’événement puisse avoir lieu.

La fraction qui s’y oppose ne jure que par le blocage de toutes les activités liées à cette commémoration. Malgré la blessure par balle d’une personne pendant la construction du stand, des policiers restent encore mobilisés et prêts à tout balayer pour le déroulement de la célébration de l’existence d’Haïti, ce pays pris en otage par un petit groupe de gens au détriment de la majorité.

Pourquoi Frantz Elbé ne fait-il pas preuve de cette même énergie pour mettre en déroute les bandits armés de la Croix-des-Bouquets, de Martissant, de Gros-Morne, de Delmas et d’autres endroits du pays ? La population n’attend que des actions concrètes contre le phénomène de l’insécurité pour vaquer à ses activités.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker