Guerre

Guerre au Yémen : Un bateau émirati saisi par les rebelles houthis

 
 
(TripFoumi Enfo) – Les rebelles houthis ont annoncé le lundi 3 janvier avoir saisi un bateau battant pavillon émirati qui transportait du « matériel militaire ». Cette information a été également communiquée par la coalition menée par l’Arabie saoudite. Mais selon elle, il s’agissait d’un navire commercial.
 
Suivant la déclaration du porte-parole de la coalition, Turki al-Maliki, le navire a été attaqué  dans la soirée du dimanche 2 au lundi 3 janvier 2021. « Le bateau nommé +Rwabee+ et battant pavillon des Emirats arabes unis a été piraté et kidnappé à 23H57 (16H57, heure haïtienne) dimanche alors qu’il naviguait au large de la province de Hodeida », dans l’ouest du Yémen, a-t-il précisé.
 
Les Houthis mettent l’accent sur la violation des eaux yéménites et affirment que le bateau transportait du matériel militaire. En plus, il appartient aux Émirats Arabes-Unis, membre de la coalition.  « L’opération réussie et sans précédent s’inscrit dans le cadre de la lutte contre l’agression » (du Yemen), a tweeté Mohammed Abdelsalam, un chef de la rébellion des Houthis. Le porte-parole militaire rebelle, Yahya Saree, lui, a fait savoir que le navire était « entré dans les eaux yéménites sans aucune autorisation » et « se livrait à des actes hostiles ». Il est important de préciser que dans le discours officiel des Houthis, ils se considèrent comme les dirigeants du Yémen et sont donc garants de sa souveraineté territoriale.
 
Selon l’AFP, un responsable militaire américain, basé dans le golfe et qui requiert l’anonymat, a confié qu’il s’agissait d’une saisie inédite des Houthis depuis 2019. Celui-ci remet en cause les affirmations de la coalition qui prétendent que le bateau n’était qu’un simple bateau commercial. « Il ne semble pas s’agir d’un cargo transportant des marchandises commerciales au sens traditionnel du terme », a déclaré ce responsable militaire. « Le navire transitait par les eaux territoriales du Yémen, alors que le bateaux commerciaux ou civils « transitent généralement par les eaux internationales », a-t-il précisé. Toutefois, il a dit ignorer si le bateau transportait réellement du matériel militaire comme l’affirment les Houthis.
 
Depuis l’intervention de l’Arabie saoudite, à la tête d’une coalition depuis 2015 en vue d’appuyer les forces gouvernementales contre les Houthis, le conflit semblait s’essouffler en 2021. Mais, les violences ont augmenté en intensité récemment. En décembre, suite à une attaque meurtrière des rebelles houthis contre le Royaume, la coalition a lancé une opération « à grande échelle ». 
 
Cependant, cette offensive lancée par la coalition peine à apporter les résultats escomptés. Au contraire, les rebelles sont toujours en position de force, selon des observateurs, et tentent de gagner du terrain. Actuellement, les principaux combats se concentrent  autour de Marib, seule ville du nord du pays qui est encore sous le contrôle des forces gouvernementales où près de 200 combattants ont péri hier mardi 4 janvier.
 
Il faut souligner que la guerre au Yémen est considérée également comme conflit, par procuration,  entre les deux principales puissances régionales: l’Arabie saoudite sunite et l’Iran, chiite. Ce dernier soutien les Houthis, tandis que l’Arabie saoudite intervient militairement en soutien du gouvernement.
 
Selon l’ONU, ce conflit a déjà causé la mort de 377 000 personnes. Mais 277 000 d’entre ces victimes sont causées par des conséquences indirectes liées à cette guerre comme : la faim, le manque d’eau potable et les maladies.
 

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker