Énergie

Haiti, vers une autre crise sévère de carburant

(TripFoumi Enfo) – Le nouvel an ne s’annonce pas mieux que celui qui vient de s’écouler. Après la crise de l’insécurité, Haïti pourrait commencer cette nouvelle année avec une crise sévère de carburant, prévient l’Association Nationale des Propriétaires des Stations de Service (ANAPROSS).

Selon Marc André Dériphonse, président de l’association, les usagers du gaz de pétrole seront très prochainement dans l’impossibilité de s’approvisionner dans les pompes à essence du pays parce que, dit-il, les stations de service ont enregistré des déficits chroniques dans la vente de leurs produits ces derniers temps.

Avant la fin de l’année écoulée, le pays était confronté à une crise sévère de carburant pendant plusieurs semaines. De sérieuses institutions publiques et privées, comme des écoles et des hôpitaux, étaient obligées de fermer leurs portes. Mi-novembre, Jimmy Cherisier dit Barbecue, un très puissant chef de gang du pays, avait décidé de faire une trêve.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Après cette crise, l’État haïtien a décidé de ne plus subventionner le carburant. Ce qui avait fait que le gallon de gazoline allait passer de 201 à 252 gourdes, le diesel de 169 à 353 gourdes et le kérosène de 163 à 352 gourdes. Mais cette hausse s’explique aussi par le redémarrage simultané des économies mondiales après la crise du coronavirus.

Comme l’année qui vient de s’écouler, 2022 apporte déjà son lot de problèmes. Cette fois-ci, quelles seront les alternatives pour résoudre cette éventuelle crise de carburant qui s’annonce dans les jours à venir ? Le gouvernement d’Ariel Henry va t-il revenir sur sa décision, sachant que le gaz de pétrole est un produit transversal, et que toute crise y relative débouche inévitablement sur d’autres crises ?

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker