Le SénatLe Premier Ministre

Le Sénat attend le deuxième lundi du mois de janvier pour connaître son sort !

(TripFoumi Enfo) – L’année 2022 arrive avec sa touche dans la crise haïtienne. Le deuxième lundi du mois de janvier constitue une date fatidique pour le tiers du Sénat qui risque d’être renvoyé par le premier ministre Ariel Henry, selon les informations détenues par notre rédaction. Au courant d’un tel projet, le président du Sénat, Joseph Lambert, dénonce ce plan et se prépare à le mettre en déroute et ce, même par la force.

Suivant une note publiée par le Sénat de la République, il y aurait des projets pour renvoyer les dix sénateurs restants. « Le bureau du Sénat dénonce les maneuvres de diversion et d’intimidation planifiées et mises en œuvre par les laboratoires occultes qui travaillent à la déstabilisation du Sénat depuis quelque temps », lit-on dans ce document portant la signature de Joseph Lambert.

Et de poursuivre : l’objectif de cette campagne d’intoxication consiste en réalité à discréditer le Grand Corps pour préparer l’opinion publique à consommer naïvement le projet dictactorial et inconstitutionnel de renvoi du tiers du Sénat au deuxième lundi de janvier 2022.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Par ailleurs, le bureau du Sénat demande à la population de rester vigilante pour ne pas tomber dans les pièges des gens qu’il qualifie d’apprentis dictateurs. […] Par cet artifice, ils rêvent d’établir un régime fort, où la totalité du pouvoir est concentrée entre les mains d’une seule personne qui, elle-même, ne tire sa légitimité d’aucune entité constitutionnelle et démocratique », explique le communiqué.

Pour terminer, le Sénat invite les sénateurs à défendre l’institution, le peuple haïtien et la démocratie tout en leur demandant de ne pas se laisser intimider. Ce dossier est à suivre. S’agit-il vraiment d’une crise dans la crise ? Il est question d’attendre le deuxième lundi de janvier.

Entre-temps, des informations non encore confirmées laissent croire que Joseph Lambert demanderait à tous les policiers parlementaires de venir travailler le dimanche 9 janvier, question de faire échec à ce projet.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker