ÉditorialÀ la une

Éditorial – Assassinat de Jovenel Moïse | Trois suspects clés arrêtés, le PM indexé, Ariel en rit!

Jusque-là, trois suspects clés, cités dans le complot visant à assassiner Jovenel Moïse, sont sous les verrous. Il s’agit de l’ancien militaire colombien, Mario Antonio Palacios Palacios, actuellement entre les mains de la justice américaine ; de Rodolphe Jaar, homme d’affaires et ancien trafiquant de drogue et l’ancien parlementaire John Joël Joseph, récemment arrêté à la Jamaïque.

Après la soirée funeste du 7 juillet 2021 soldée par l’assassinat de Jovenel Moïse, Palacios était l’un des rares soldats retraités de la Colombie, accusé dans le complot, à avoir pris la fuite. Réfugié à la Jamaïque où les autorités haïtiennes ont vainement tenté de le faire extrader en Haïti, Palacios s’est par la suite rendu au Panama où il s’est fait arrêter le lundi 3 janvier 2022. Il est actuellement détenu à Miami par les autorités américaines.

L’arrestation de Rodolphe Jaar est intervenue peu après l’interpellation à Panama de Mario Antonio Palacios Palacios. Aussi connu sous le sobriquet de « Dòdòf », cet Haïtien d’origine palestinienne est un ancien trafiquant de drogue condamné aux USA. Il a été activement recherché par la justice haïtienne pour son implication présumée dans l’assassinat de Jovenel Moïse. Il a été arrêté le vendredi 7 janvier 2022.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Pour sa part, l’ancien sénateur de l’Ouest John Joël Joseph a été arrêté le 15 janvier à la Jamaïque, dans la zone rurale de St Elizabeth. Il avait un avis de recherche à son encontre pour son implication présumée dans l’assassinat de Jovenel Moïse. Selon la presse jamaïcaine, il était en compagnie de sa femme et ses deux enfants. Ils sont soupçonnés d’être arrivés sur l’île par bateau depuis décembre 2021.

Ariel en rit !

Rodolphe Jaar est arrêté en République Dominicaine, le vendredi 7 janvier 2022, après six mois de cavale. Le rapport de 124 pages de la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) remis au Parquet de Port-au-Prince, présente Jaar comme étant un acteur central du complot d’assassinat de l’ancien président de facto Jovenel Moïse.

Dans une longue interview accordée au New York Times, Rodolphe Jaar, un homme d’affaires haïtien et ancien trafiquant de drogue, a beaucoup avoué au journal américain. Il admet avoir contribué à hauteur de 130 000 $ au plan, aidé à trouver les armes et fourni la maison dans laquelle 21 commandos colombiens à la retraite se sont réunis peu de temps avant de se rendre à la résidence présidentielle pour commettre le drame du 7 juillet.

Il a affirmé avoir été recruté dans le complot fin mai par Joseph Félix Badio, par l’intermédiaire d’un ami commun. Joseph Felix Badio, un ancien consultant au ministère haïtien de la Justice et fonctionnaire de l’unité anti-corruption du gouvernement, un des suspects clés, est activement recherché par la police haïtienne pour son implication présumée dans l’assassinat de l’ancien président de facto Jovenel Moïse.

Plusieurs enquêtes révèlent que Joseph Felix Badio est un ami très proche d’Ariel Henry. Selon les déclarations de Jaar à New York Time, après le drame du 7 juillet 2021, Badio s’est entretenu par téléphone avec Ariel Henry pour lui demander de l’aide. Il voulait fuir le pays après son forfait. Le neurochirurgien de 72 ans ne le lui avait pas refusé. Il lui a juste demandé de lui accorder un peu de temps pour placer quelques appels.

Les déclarations de Jaar, ancien trafiquant de drogue et homme d’affaires haïtien d’origine palestinienne, ne font que confirmer les révélations du Réseau National de Défense de Droits Humains (RNDDH), qui avaient relaté qu’Ariel Henry, actuel premier ministre de facto, avait eu plusieurs appels téléphoniques avec Badio avant et après l’assassinat de Jovenel Moïse le 7 juillet 2021.

En septembre 2021, Me Bedford Claude, ancien commissaire du gouvernement près le tribunal de Première Instance de Port-au-Prince, en avait fait les mêmes révélations. Sans tarder, il a demandé à Ariel Henry de venir s’expliquer devant le tribunal. Le médecin devenu politicien a boudé l’invitation du commissaire sans aucune explication valable. Quelques jours plus tard, Me. Bedford Claude est démis de ses fonctions.

À la surprise générale, alors que le nom d’Ariel Henry ne cesse d’être cité dans le dossier de l’assassinat de Jovenel, il a fait un tweet faisant croire qu’il est très heureux que Rodolphe Jaar et John Joël Joseph ont été arrêtés dans le cadre de ce dossier. « […] Avec mon Gouvernement, aucun coupable n’échappera à la justice ». Des centaines d’internautes croient que l’arrestation de l’homme de 72 ans surviendra dans les jours à venir.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker