société

Les bénéficiaires de transferts victimes d’escroquerie

(TripFoumi Enfo) – Au fil des ans, Haïti a cultivé une certaine dépendance aux transferts d’argent de la diaspora. Aujourd’hui, le pays enregistre une augmentation très marquée des transferts d’argent de la diaspora vers Haïti.

Toutefois, ces transferts ne sont pas seulement bénéfiques à leurs bénéficiaires. Ces derniers sont des perdants à cause d’une conjoncture qui les pousse à gagner moins de gourdes sur les transferts qu’ils reçoivent. Autrement dit, du fait des exigences d’ordre macroéconomique, les bénéficiaires des transferts sans contrepartie reçoivent leur argent en gourdes à partir d’un taux de change bien plus bas que celui du marché libre. Ils perdent sur chaque billet d’un dollar reçu, entre 15 à 20 gourdes. C’est très grave, ce tort infligé aux bénéficiaires des transferts.

Grâce aux transferts d’argent venant de la diaspora, 60% de la population qui se retrouve au chômage alimente les micro, petites et moyennes entreprises qui lui vendent des biens et des services.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

La Banque centrale, à travers une circulaire, empêche les gens de recevoir leur argent en dollars dans les maisons de transfert. Elle doit corriger ce dérèglement sur le marché des changes dans le plus bref délai.

Si la BRH a favorisé en quelque sorte la remontée du taux de change, il n’empêche pas cependant les bénéficiaires des transferts de continuer à recevoir leur argent en gourdes à partir du taux de change le plus bas. C’est un tort qui mérite d’être réparé.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker