ÉconomiePolitique

Assistance mortelle | Une enveloppe de 160 millions de dollars promise à Haïti

(TripFoumi Enfo) – Pas mal de promesses à Haïti après la rencontre organisée sous la tutelle du Canada, ce vendredi 21 janvier. Chacun des pays ayant participé à cette rencontre de « détresse haïtienne » a pitoyablement promis quelque chose à ce peuple glorieux au bord du gouffre.

D’une ardeur incompréhensible, le Canada se montre déterminé à travers cette initiative, à laquelle plus d’une vingtaine de ministres, des représentants des Nations-Unies, de la CARICOM, de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) et de l’Organisation des États Américains (OEA), ont pris part.

Avec une éloquence fébrile, le Premier ministre de facto, Ariel Henry, s’est mis à se plaindre des problèmes d’Haïti qui s’enveniment à cause de son irresponsabilité et son impuissance à la tête de la Primature.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Le Canada qui a présidé la visio-discussion par le biais de sa ministre des Affaires étrangères, Mélanie Joly, sous-entendant qu’il connaissait mieux les problèmes urgents du pays que les autorités haïtiennes, en a profité pour annoncer son support au moyen de divers services.

L’aide canadienne s’élève à 50 millions de dollars canadiens soit 39,7 millions USD, une enveloppe qui servira à financer le renforcement de la Police Nationale d’Haïti, des projets pour améliorer les droits des femmes et des adolescentes et combattre l’insécurité alimentaire dans le pays. Selon le ministre du Développement International, Harjit S. Sajjan.

Une tranche de 12.35 millions de dollars serviront à accroître la capacité de la Police Nationale d’Haïti au moyen d’une formation essentielle et d’une efficacité accrue, tout en augmentant la participation significative des femmes au maintien de l’ordre.

Enfin, toujours d’après le dispatching du Canada, 17.48 millions de dollars seront répartis sur trois projets, pour améliorer les droits des femmes et des adolescentes les plus vulnérables en matière de santé sexuelle et reproductive, et 12 millions de dollars seront répartis sur deux projets, pour lutter contre l’insécurité alimentaire et soutenir les services humanitaires par l’entremise du Programme Alimentaire Mondial.

Les Etats-Unis, pour leur part, ont promis 15 millions de dollars en appui à la Police Nationale d’Haïti. Ils comptent envoyer 16 experts pour encadrer les unités du SWAT et la Police Frontalière (Polifront). Les Etats-Unis ont également promis 60 nouveaux véhicules et des équipements de protection à la PNH. De plus, les Américains ont annoncé l’octroi d’une enveloppe de 100 millions de dollars à travers l’USAID.

La France, à son tour, a annoncé son support à Haïti. Après avoir pris part à cette réunion virtuelle internationale, le chancelier français, Jean Yves Ledrian, a annoncé, sur son compte twitter, que la coopération en matière de sécurité va se renforcer entre son pays et Haïti. Et l’aide humanitaire de la France à Haïti s’élèvera à 6.5 millions d’euros cette année.

Le Chili, l’Argentine, le Brésil et le Japon ont tous promis leur support à la PNH. Par ailleurs, à en croire le service créole de la Voix de l’Amérique, en février, une rencontre de donateurs en faveur d’Haïti sera organisée à L’ONU.

Il n’est un secret pour personne. Aucun pays du monde n’a été développé grâce aux Aides Publiques au Développement (APD). Tous les pays donateurs savent bien qu’il ne s’agit que de supports éphémères. C’est de l’assistance mortelle à Haïti !

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker