À la une

Décès du professeur et ancien doyen de la Faculté d’Ethnologie, le Dr Claude Souffrant


 
(TripFoumi Enfo) – Suivant une note partagée par le décanat de la Faculté d’Ethnologie de l’Université d’État d’Haïti (UEH), le sociologue Claude Souffrant, auteur, professeur de Sociologie et ancien doyen de la faculté d’Ethnologie, est décédé le mercredi 26  janvier. Un de ses proches collaborateurs a confié à TripFoumi Enfo que celui-ci aurait succombé, du côté de Canada à l’âge de 88 ans, suite à des complications liées à une pneumonie.

La date des funérailles du professeur n’est pas encore connue, selon la note du décanat de la Faculté d’Ethnologie. Mais qui était Claude Souffrant? En quoi son existence a-t-elle marqué la société haïtienne et, particulièrement, le monde universitaire? 
 
Indéniablement, la disparition du professeur Claude Souffrant est une perte colossale pour la société haïtienne en général et le monde universitaire en particulier. Car, le professeur, ayant également appartenu à la Congrégation des Jésuites, était un éminent intellectuel qui a consacré sa vie à la recherche et à l’éducation. Il a participé dans la formation de plusieurs générations de cadres dans le pays, notamment dans le domaine des sciences humaines et sociales.
 
Détenteur d’un doctorat en sociologie, obtenu à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, le prêtre Docteur a été professeur à la Faculté  d’Ethnologie de l’Université d’État d’Haïti pendant plus de 30 ans.  Celui qui a commencé à enseigner le cours de Sociologie rurale en 1986, était titulaire de plusieurs autres cours à ladite institution, notamment la Sociologie prospective et la Sociologie de la littérature.
 
Par ailleurs, le natif de Port-au-Prince, qui a été doyen de faculté en 1996, était connu pour être un intellectuel dynamique et très productif. D’ailleurs, Pierre André Dumas le décrit comme « l’un des pionniers de la sociocritique haïtienne, appuyée sur l’érudition savante, l’histoire sociale, l’analyse factuelle »(Le Nouvelliste, 2006). Il a écrit et co-écrit plusieurs articles dans le domaine des sciences humaines et sociales, notamment la sociologie.
 
Pour l’ensemble de son œuvre et sa contribution au développement des sciences humaines et sociales, le professeur Claude Souffrant s’est vu décerné, le 20 novembre 2014, la médaille Honneur et Mérite Jean Price Mars. Une distinction co-instituée par l’Université d’État d’Haïti, par le biais de la Faculté d’Ethnologie, et le laboratoire LADIREP.
 
Parmi ces ouvrages les plus connus, nous pouvons citer: Sociologie prospective d’Haïti, un Essai publié en 1995 par les éditions CIDIHCA, Une négritude socialiste. Religion et développement chez J. Roumain et J. S. Alexis, L. Hugues, publié en 1967 par L’Harmattan puis
Littérature et société en Haïti, publié en 1991 par l’Imprimerie Henry Deschamps.
 
Par ailleurs, la richesse de son œuvre lui a valu une reconnaissance internationale dans le monde scientifique en tant qu’un spécialiste des sciences humaines et sociales. Ainsi, il a souvent été invité comme professeur et chercheur dans plusieurs universités étrangères, notamment Loyola University de Chicago, une Université catholique Jésuite.
 
En outre, dans son dévouement à contribuer à l’édification du savoir académique haïtien, le fougueux Claude Souffrant, comme l’a peint Pierre Raymond Dumas, a fondé le Collège Saint Ignace en 1983. En outre, en 1987, il a été aussi fondateur de « Haitian Research Group » en collaboration avec des Universités américaines et canadiennes.
 
D’un autre côté, en plus d’avoir contribué à l’essor de la discipline sociologique et à la construction du tissu universitaire en Haïti, le prêtre sociologue a occupé d’autres fonctions dans la société le mettant au diapason avec l’existence qu’il avait choisie. Par exemple, en 2009, sous la recommandation du PNUD, il a été nommé Conseiller spécial sur les questions d’éducation au Sénat haïtien.
 
Certes, la disparition du professeur constitue une perte énorme pour la société haïtienne, spécialement pour sa famille et le milieu universitaire, mais par le rôle qu’il a joué dans la transmission du savoir et de ses connaissances, l’héritage que nous a légué Claude Souffrant perdurera pour le bénéfice de plusieurs générations.
 
Sources: Lavdatio prononcé  par le professeur Lucien Maurepas Ph. D,  professeur de Sociologie à l’Université d’Etat d’Haïti, lors de la remise du prix Jean Price-Mars au professeur Claude Souffrant à l’Hôtel Le Plazza le 20 novembre 2014, Note du décanat de Faculté d’Ethnologie collègues du professeur à l’UEH et Le Nouvelliste du 10 mai 2005.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker