Europe

Ukraine| Alors que la France envisage de déployer des soldats en Europe de l’Est, le Royaume-Uni hausse le ton contre la Russie


 
 
(TripFoumi Enfo) – La crise ukrainienne, qui cristallise les tensions entre Russes et Occidentaux ces derniers temps, ne cesse de croître malgré les innombrables ballets diplomatiques. Après que la France s’est dit prête, le samedi 29 janvier, à déployer des centaines de soldats en Roumanie, c’est le Royaume-Uni qui, à son tour, a haussé le ton contre la Russie, ce dimanche 30 janvier.
 
En effet, la ministre française des Armées, Florence Parly, intervenant sur France Inter, a précisé que dans le cadre d’un éventuel déploiement de l’OTAN pour contrer les « menaces russes », la France souhaite envoyer plusieurs centaines de soldats. Elle a ajouté que son pays comptait avoir l’encadrement de cette force qui serait déployée en Roumanie, à l’instar des britanniques qui contrôlent celle de l’Estonie.
 
Le Royaume-Uni de son côté ne veut pas prendre de gants avec Moscou. Pour, dit-il, dissuader la  Russie d’envahir l’Ukraine, Londres serait prêt à doubler son effectif militaire en Europe de l’Est dans le cadre de l’OTAN. Ces troupes déjà déployées sont évaluées à 1150 militaires.
 
Là encore, il ne s’agit qu’une partie des mesures envisagées par les autorités de Downing Street. Car, lors d’une intervention ce dimanche sur Sky News, la ministre britannique des Affaires étrangères, Liz Truss, a expliqué avoir l’intention de cibler davantage d’intérêts russes « qui intéressent directement le Kremlin ». Car le régime actuel de sanctions ne permet actuellement de « cibler que les entreprises ayant une implication directe dans la déstabilisation de l’Ukraine ».
 
Elle a précisé que le Royaume-Uni voulait élargir leur champ de sanctions à toute entreprise qui représenterait un intérêt pour le Kremlin ou le régime lui-même. « Les oligarques de Poutine et les entreprises russes impliquées dans le soutien de l’État russe n’auront nulle part où se cacher », a martelé la cheffe de la diplomatie britannique dont le pays est souvent accusé de complaisance envers l’afflux de capitaux russes sur son sol.
 
Cependant, il faut souligner dans cette crise qui oppose Russes et Occidentaux autour du dossier ukrainien, le Royaume-Uni, à côté des États-Unis, est accusé de faire monter les tensions. Car, en plus d’avoir affirmé que la Russie avait projeté de procéder a un changement de régime à Kiev, il avait décidé de rapatrier la famille de ses diplomates d’Ukraine. Craignant pour l’impact de ces décisions et allégations incendiaires, le pouvoir ukrainien avait demandé à ses partenaires de ne pas jeter de l’huile sur le feu.
 

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker