AfriqueJustice

Burkina Faso: 30 ans de prison ferme requis contre l’ancien président Blaise Compaoré pour l’assassinat de Sankara

(TripFoumi Enfo) – 30 ans de prison ferme, c’est ce qu’a demandé le Procureur militaire du Burkina Faso, ce mardi 8 février, contre l’ancien président Blaise Compaoré dans le cadre du procès de l’assassinat de l’ancien Président Thomas Sankara.
 
En effet, ce dernier, considéré comme le père de la révolution burkinabè, a été assassiné en 1987, lors d’un putsch avec 12 de ses compagnons. Blaise Compaoré, son frère d’armes, est accusé  d’être l’un des auteurs de ce crime odieux.
 
D’après l’agence turque Anadolu qui a rapporté l’information, en plus de Blaise Compaoré, le Procureur a requis 20 ans de prison ferme contre le général Gilbert Diendéré et 30 ans contre Hyacinthe Kafando.
 
Il est important souligner qu’au procès, 12 des 14 accusés étaient présents. C’est le cas de Gilbert Diendéré, ancien chef d’état-major particulier de Blaise Compaoré, qui purge déjà une peine de 20 ans pour une  tentative de Coup d’État en 2015. Cependant, selon le parquet, Blaise Compaoré est en exil en Côte d’ivoire.
 
Thomas Isidore Noël Sankara, de son nom complet, est surnommé le Che Guevara africain. Ce révolutionnaire anti-impérialiste est jusqu’à présent considéré par beaucoup comme un modèle de dirigeant africain. Son passage au pouvoir de 1983 à 1987 continue d’inspirer non seulement en Afrique, mais aussi au-delà du continent.
 

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker