À la une

Accusé de complicité dans l’assassinat de Jovenel Moïse, Ariel Henry sur la défensive

(TripFoumi Enfo) – De nouvelles réactions du côté d’Ariel Henry pour répondre aux allégations révélant son implication présumée dans l’assassinat du président Jovenel Moïse. Dans la soirée du 11 février, après avoir rencontré les membres du Bureau de Suivi de l’Accord de Montana (BSA) et les signataires de l’Accord du 11 septembre, le PM de facto nie toutes les révélations et annonce qu’une entraide judiciaire sera privilégiée dans cette affaire.

Le dossier de l’assassinat de l’ancien Président Jovenel Moïse se trouve dans une impasse difficile au niveau de la Justice haïtienne. L’instruction est en mode pause. Après le dessaisissement du Juge Garry Orélien du dossier, aucun autre magistrat n’est intéressé pour poursuivre l’enquête.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Ariel Henry confirme à travers un tweet « pour rendre justice au Président Jovenel Moïse, nous allons privilégier l’entraide judiciaire, pas pour nous imposer une quelconque procédure, mais pour nous assister afin de faire avancer la procédure avec beaucoup de clarté et transparence », a tweeté le PM en vue de montrer sa bonne volonté.

Par ailleurs, les soupçons liées à l’implication du PM dans le magnicide du 7 juillet se multiplient avec surtout les dernières révélations de la CNN. Ariel Henry est accusé d’avoir été en lien direct avec Joseph Felix Badio, considéré comme le cerveau de l’assassinat. Pour se défendre, le PM a tenu à préciser dans un tweet, ce 11 février, » Je n’ai été interrogé par aucun juge. Par ailleurs, je tiens à informer que je n’ai qu’un numéro et que toutes mes conversations téléphoniques sont toujours enregistrées. Les informations sont donc disponibles « .

Bien avant, dans la même logique défensive, le Ministère des Affaires Étrangères et des Cultes a écrit aux Missions diplomatiques et consulaires des pays amis accrédités en Haïti, au nom du gouvernement haïtien, pour les informer qu’il rejette catégoriquement les allégations mensongères, qualifie-t-il, publiées dans la presse internationale faisant état d’une quelconque implication du chef du gouvernement, Dr Ariel Henry, dans l’assassinat odieux du Président Jovenel Moïse.

Le Bureau de Suivi de l’Accord du 30 août (BSA), dans une note publiée avant sa rencontre avec le PM, montre sa préoccupation par rapport aux éléments à charge qui s’accumulent sur l’implication présumée d’Ariel Henry dans l’assassinat du Président Jovenel Moïse. En ce sens, il a invité le PM ainsi que ses alliés locaux et étrangers à obtempérer, comme preuve d’obligation morale et judiciaire.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker