Économie

Le secteur patronal favorable à un ajustement de salaire

(TripFoumi Enfo) – Des syndicats de travailleurs du secteur textile, avec l’appui de plusieurs centaines de citoyens, ont à nouveau manifesté dans les rues de la capitale, le jeudi 17 Février 2022, pour continuer d’exiger 1 500 gourdes comme salaire minimum. Cliford Apaid, vice-président de l’Association des Industries d’Haïti, dit comprendre l’attitude des syndicats de travailleurs qui réclament un ajustement salarial.

Les ouvriers, foulant le macadam depuis le début de la semaine, espèrent que les autorités concernées prendront sous peu des dispositions adéquates pour satisfaire leurs revendications. Ces syndicats de travailleurs se plaignent de leur faible rémunération quotidienne.

« L’augmentation du coût de la vie dans le pays est l’une des raisons principales pour lesquelles, les travailleurs foulent le macadam. L’objectif est de forcer les autorités concernées à ajuster le salaire minimum », selon certains manifestants.
« Le salaire minimum de 500 gourdes est insuffisant et ne peut nous aider à répondre aux besoins de nos familles », gémissent les manifestants.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Un responsable du secteur textile, Clifford Apaid, sort de son silence pour légitimer la revendication des travailleurs de la sous-traitance. Toutefois, l’entrepreneur croit que des conditions doivent être définies pour pouvoir répondre aux demandes des travailleurs.

« L’augmentation du coût de la vie est l’une des causes principales qui sous-tendent le mouvement des ouvriers », a fait remarquer M. Apaid. L’entrepreneur haïtien affirme que le patronat a déjà rencontré plusieurs syndicats de travailleurs pour discuter du communiqué publié par le Conseil Supérieur des Salaires (CSS).

M. Apaid indique attendre une réponse rapide des autorités concernées qui devraient publier sous peu l’arrêté fixant le nouveau salaire minimum, pour satisfaire la demande des travailleurs. L’homme d’affaires invite, par ailleurs, les protestaires à ne pas recourir à la violence pour faire passer leurs revendications.

Le gouvernement, par l’intermédiaire du Ministère des Affaires Sociales et du Travail, annonce, dans un communiqué, qu’il multiplie ses efforts afin de répondre aux revendications des travailleurs.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker