société

«Vakans» | Olivier Martelly promet d’attaquer en justice les détracteurs

(TripFoumi Enfo) – Le Film Vakans est déjà disponible sur Télégram ; et sur certaines chaînes YouTube. Olivier Martelly prévient les fraudeurs qu’ils auront des comptes à rendre à son avocat.

Il y a moins d’une semaine, en échange de 500 gourdes, ou plus, tout dépend du vendeur, une transaction par MonCash suffisait pour avoir en échange le long métrage de BigO, paru il y a moins d’un mois.

Ce samedi 19 février pourtant, le film devient déjà accessible sur les plateformes YouTube, Telegram et TikTok. Il suffit de taper « Vakans, Film complet » pour y accéder. Sur Facebook, les liens y donnant accès sont partagés en boucle. « Se ak lajan nou yo fè fim nan. Pa ezite gade l gratis », commente un utilisateur.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Y réagissant, Olivier Martelly promet d’attaquer les fraudeurs en justice. « Yo panse yo entèlijan. Y ap pran nan pyèj. Y ap jwenn ak avoka fim Vakans la depi jodi a. Ke li te TikTok. Ke li te YouTube oswa Telegram. Chak moun nou kenbe, n ap fè swivi ak yo », promet le numéro un de la production BigO qui dit détenir les preuves. « Nou gen nimewo telefòn. Nou gen adrès. Pa gen kache. »

Outre ces « fraudes », selon certains témoignages recueillis sur les réseaux sociaux, le film « Vakans » n’est pas du tout bienvenu dans l’industrie cinématographique haïtienne. On parvient même à lancer un appel de boycottage contre cette nouvelle production de BigO.

Les raisons sont nombreuses : c’est d’abord à cause de la conjoncture actuelle du pays, bastion de toute sorte de crise ; mais aussi parce que la famille Martelly a dilapidé le fonds Petrocaribe, qui aurait dû mettre le pays sur la voie du développement ; le secteur cinématographique y compris.

Jerôme Jean Robert

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker