Opinion

Et si le piratage du film Vakans n’était qu’une manœuvre mesquine?

(TripFoumi Enfo) – L’humain est capable du meilleur comme du pire. Et certaines personnes vont parfois au-delà de l’inimaginable, tellement que l’on en vient à se demander si le piratage qui semble faire du tort à Olivier Martelly n’était pas une forme malsaine de propagande.

On est peu objectif et pas du tout affirmatif, et c’est pourquoi tout le contenu de cet article est hypothétique. Une série de questionnements qui, cependant, ont leur raison d’être, compte tenu du fait que ces gens disposent de grands lobbyistes, des hommes dont le cerveau fonctionne à plein régime quand il s’agit de faire marcher les choses en leur faveur.

Le film « Vakans », un long métrage de BigO Production, propriété du fils de l’ancien président haïtien Michel J. Martelly, Olivier Martelly, a été victime d’un piratage massif, en Haïti. Le produit a été liquidé, comme s’il était périmé. Les Haïtiens se sont donnés à cœur joie.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Ils sont légion à manifester leur satisfaction, arguant que l’arroseur doit être arrosé jusqu’à ce qu’il comprenne la douleur qu’on peut ressentir quand on est « mouillé ». Mais…

Et si l’affaire partait de la source ?
Et si l’idée était préparée, mijotée et nourrie de l’intérieur ?

Le temps seul pourra mettre à nu cette maléfique supposition.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker