Le Premier Ministre

Joseph Jouthe recadre Claude Joseph sur le rapatriement des policiers affectés à sa sécurité

(TripFoumi Enfo) – La Primature a décidé, le mardi 22 février 2022, de rapatrier les policiers affectés à la sécurité de l’ancien Premier ministre Claude Joseph et d’exiger la remise des véhicules mis à sa disposition. Peu de temps après, il réagit pour rappeler que, comme Jean Henry Céant et Joseph Jouthe qui jouissent de ces privilèges après leurs fonctions, il en a le droit. En conséquence, M. Jouthe réagit pour indiquer que contrairement au plaignant, il n’a pas été un Premier ministre a.i, mais de facto.

Selon Claude Joseph, qu’il s’agisse de Jack Guy Lafontant ou Jean Henry Céant, voire Joseph Jouthe et Jean Michel Lapin, ils continuent tous de bénéficier de ces privilèges. Silencieux depuis sa démission, cela pousse l’ex chef du gouvernement, Joseph Jouthe, à réagir et à recadrer Claude Joseph.

« Je n’ai pas le même statut qu’un ex-Premier ministre ad interim. Si j’étais un Premier ministre ad interim, à ma sortie, j’aurais immédiatement remis le matériel mis à ma disposition et retourné les policiers à leur base. Et c’est sur cette base que contrairement à M. Lapin et M. Joseph, le ministère des finances émet chaque mois un chèque pour le fonctionnement de mon bureau », a fait savoir l’ancien chef du gouvernement « san filtè », rapporté par Gazette Haïti.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Parallèlement, Claude Joseph croit que la décision de la Primature le concernant constitue un acte d’intimidation. Il a aussi souligné que la loi traitant les statuts des anciens Premiers ministres n’a fait mention d’aucune différence entre ces hauts gradés de l’État.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker