À la une

Le gouvernement justifie la nouvelle grille salariale

TV(TripFoumi Enfo) – Le ministre des Affaires Sociales et du Travail, Pierre Ricot Odney, a annoncé, cette semaine, plusieurs mesures prises par le gouvernement pour continuer d’accompagner les ouvriers. Il en a profité pour préciser les raisons pour lesquelles le gouvernement a fixé le salaire minimum, le dimanche 20 février, lors d’un Conseil des ministres spécial.

Le gouvernement haïtien dit avoir entendu les cris des travailleurs. Après plusieurs discussions avec les parties prenantes et un Conseil des ministres extraordinaire, le gouvernement a ajusté le salaire minimum dans plusieurs secteurs d’activités.

Le numéro 1 du MAST estime que ces nouvelles dispositions profiteront à toutes les parties.
« Cette augmentation du salaire de base aidera les travailleurs à mieux faire face à l’inflation », a-t-il souligné.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Le ministre des affaires sociales et du travail a expliqué que cette nouvelle fixation tend à améliorer les conditions de vie des travailleurs et permettra aux employeurs de continuer à jouer leur rôle dans le secteur économique. « Le gouvernement prendra diverses mesures pour continuer à accompagner les ouvriers. Toujours en vue de leur permettre de faire face à la hausse des prix des produits dans le pays », a-t-il poursuivi .

Le gouvernement a renouvelé son engagement à continuer de fournir une assistance à la population, en particulier les plus vulnérables. En ce sens, le ministre Pierre Ricot Odney a indiqué qu’un prêt ouvrier sera désormais disponible à l’Office National d’Assurance-Vieillesse (ONA), dans les prochains jours.

Le titulaire du Ministère des Affaires Sociales et du Travail a annoncé que le gouvernement va renforcer le Conseil Supérieur des Salaires pour le rendre plus dynamique. « L’idée est de fixer le salaire minimum à chaque exercice fiscal ou quand le taux d’inflation dépasse les 10 pour cent », a-t-il ajouté .

Entre-temps, les ouvriers insatisfaits annoncent la poursuite de leur mouvement de revendications exigeant 1500 gourdes de salaire de base.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker