société

Création du Prix « Patrice Derenoncourt » pour saluer les œuvres tendant à lutter contre la violence

(TripFoumi Enfo) – Le Centre Toussaint Louverture pour les Droits Humains, la Démocratie et le Développement a inauguré, le jeudi 24 février 2022, une salle nommée « Agora Patrice Derenoncourt » en mémoire de cet éminent professeur. Les responsables du centre en ont profité pour annoncer la création et la remise du prix « Patrice Derenoncourt ».

Le fameux prix de cette première édition a été décerné à la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) par l’intermédiaire du Bureau de Lutte contre le Trafic de Stupéfiants (BLTS) pour leur travail dans la lutte contre les violences dans le pays.

Plusieurs acteurs du système judiciaire ont salué cette noble initiative, qui vise à rendre hommage au professeur Patrice Michel Derenoncourt, assassiné le 16 octobre dernier.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

L’ancien bâtonnier des avocats de Port-au-Prince, Carlos Hercule, prenant la parole à l’occasion, a rappelé la somme de connaissances et les grandes compétences de l’ancien professeur. L’avocat a parlé de la nécessité d’honorer la mémoire du criminologue pour ce qu’il a représenté dans le monde intellectuel haïtien. L’homme de loi a plaidé en faveur de la promotion de la recherche et du développement dans le domaine de la lutte contre la violence, ainsi que la sensibilisation du public et des autorités sur ce phénomène.

De son côté, Maître Patrick Laurent s’est décerné un satisfecit quant à la réalisation de la première édition du fameux Prix « Patrice Derenoncourt ». Il en a profité pour annoncer le thème retenu pour la prochaine édition, « le phénomène des gangs armés en Haïti ».
» Il est nécessaire que tous les secteurs de la vie nationale se mobilisent pour juguler l’insécurité afin de permettre à la population de vaquer librement à ses activités », a estimé l’avocat.

Plusieurs personnalités ont répondu présent lors de cet événement, dont le Doyen du Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince, Bernard St Vil, le Protecteur du Citoyen, Renan Hédouville, l’ancien bâtonnier de l’ordre des avocats de Port-au-Prince, Me Carlos Hercule et plusieurs autres acteurs du système judiciaire.

« Les candidats à ce prix spécial doivent mener une action louable dans la société relative à la lutte contre la violence, porter une réflexion sur le domaine de la lutte contre la violence ou réaliser un travail de sensibilisation à la thématique, à travers notamment, un reportage, une peinture, une chanson, un documentaire ou un film », ont souligné les responsables.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker