Culture

La Fokal et le couple royal de Jordanie remportent le prix Zayed 2022

(TripFoumi Enfo) – L’organisation haïtienne Fokal (Fondation Connaissance et Liberté) est l’un des deux lauréats du prix de la fraternité humaine 2022 pour son travail dans le champ éducatif. Le roi Abdallah II de Jordanie ainsi que son épouse, la reine Rania, sont également récompensés pour leur rôle dans la paix et le dialogue régional, a annoncé, ce vendredi, le jury du prix Zayed à Abu Dhabi, rapporte Vatican News.

Haïti est bel et bien récompensée cette année à travers le travail de la Fokal, créée en 1995, au lendemain de la dictature. C’est une association qui s’est investie particulièrement dans le domaine de l’éducation, notamment des jeunes de couches paysannes. « C’est un prix pour tous les Haïtiens, pour tous nos partenaires et pour tous ceux qui promeuvent les valeurs pour lesquelles on se bat », se réjouit Michèle Pierre-Louis, la présidente de l’association Fokal, qui recevra le prix. Pour Mme Pierre-Louis qui fut aussi à la tête du gouvernement haïtien entre 2008 et 2009, le prix Zayed est un honneur : « il nous procure une joie immense et nous donne du courage pour continuer notre travail ». « Nous voyons la fraternité dans son sens le plus ouvert, cela signifie, solidarité et dignité humaine », a-t-elle confié.

D’un autre côté, par le biais du couple royal, la Jordanie est l’autre gagnante pour ses travaux salutaires notamment l’ouverture de ses portes à des centaines de milliers de réfugiés ces dernières années.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

« En tant que dirigeant du Royaume hachémite de Jordanie, Sa Majesté le roi Abdallah II a été reconnu pour son rôle déterminant dans la promotion du dialogue interconfessionnel dans toute la région du Moyen-Orient, dans la lutte contre les divisions entre musulmans et dans la promotion de relations harmonieuses entre l’Orient et l’Occident », peut-on lire dans un communiqué de la fondation Zayed pour la fraternité humaine. La reine Rania, quant à elle, est honorée notamment pour son rôle d’avocate passionnée des droits des réfugiés.

Le jury de cette année est composé de Mahamadou Issoufou, ancien président du Niger, Joss Ramos-Horta, lauréat du prix Nobel de la paix 1996 et ancien président du Timor oriental, Phumzile Mlambo-Ngcuka, ancienne vice-présidente d’Afrique du Sud et ancienne secrétaire générale adjointe des Nations-Unies, du cardinal Michael Czerny, sous-secrétaire de la section des migrants et des réfugiés du Saint-Siège, Leah Pisar, présidente du Projet Aladin, et le juge Mohamed Abdelsalam, secrétaire général du Haut Comité pour la fraternité humaine.
 
Ce prix, qui est à sa troisième édition, est inspiré par le Pape François et le grand imam d’Al Azhar Ahmed Al Tayeb qui ont signé le document sur la fraternité humaine, le 4 février 2019. Il est initié en l’honneur du défunt père de Cheikh Mohammed, Cheikh Zayed ben Sultan Al-Nahyan, fondateur des Émirats arabes unis. Il s’agit d’un prix mondial indépendant lancé en reconnaissance de ceux qui apportent une contribution profonde au progrès humain et à la coexistence pacifique.

En 2021, le prix Zayed a été décerné conjointement à Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU, et à la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten, fondatrice de l’association Imad pour la jeunesse et la paix, qui, après avoir perdu son fils à la suite d’un acte de terrorisme, a transformé son chagrin en un engagement auprès des jeunes.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker