SécuritéCulture

Kidnapping, assassinat, misère, et Boukman Eksperyans au Carnaval de Hinche malgré tout !

(TripFoumi Enfo)- Extrêmement critiqués par une bonne partie de la population pour leur silence complice par rapport à la situation actuelle d’Haïti, les groupes musicaux et artistes haïtiens refusent de briser leur omerta, si bien qu’ils ont pris part au défilé carnavalesque au niveau de la commune de Hinche, chef-lieu du département du Centre. C’est le cas de Boukman Eksperyans, très acide contre différents gouvernements par le passé, qui, depuis l’arrivée des Tèt Kale au pouvoir, se détourne de sa ligne. Disons la vérité : Manzè et Lòlò ne dénoncent plus !

L’insécurité et la misère, c’est ce qui ponctue le quotidien de la population haïtienne. Boukman Eksperyans s’en moque comme de l’an quarante. Petit rappel : 2019 était une année des plus difficiles pour le peuple haïtien, miné par la violence. Face à cette situation, le gouvernement était obligé d’annuler le carnaval national. Ce à quoi s’était opposée Manzè, la chanteuse de cette formation musicale à base racine, une attitude qui avait étonné plus d’un.

En conférence de presse à cette époque, manzè avait déclaré que le carnaval était l’activité au moyen de laquelle elle payait les frais scolaires de ses enfants. Une pareille déclaration avait défrayé la chronique et avait même fait tomber la réputation de la bande, appréciée jadis pour ses différentes prises de position concernant les chefs d’État haïtens à travers d’abord et surtout ses chansons carnavalesques.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

3 ans après cette sortie devant les cameras et micros des journalistes, le groupe continue sa décente aux enfers. Après sa participation au carnaval de Port-de-Paix dans un contexte de crise sanitaire sans oublier le chaos politique, le groupe vient de prendre part aux trois jours gras à Hinche, alors que le pays continue de s’enliser dans la misère, dans l’insécurité.

Dans un précédent article ayant pour titre « Boukman Eksperyans et sa sale expérience actuelle », nous avions déjà évoqué le laxisme de cette formation musicale qui, il était une fois, passait au peigne fin la réalité précaire des masses populaires, une façon à elle de dénoncer la corruption, l’impunité entre autres, qui trônent au niveau de l’État. Cette nouvelle expérience de Boukman Eksperyans, depuis l’arrivée de Michel Martelly à la tête du pays, se poursuit.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker