UkraineNations UniesRussie

L’Assemblée générale de l’ONU, par une large majorité comprenant Haïti, condamne l’invasion de la Russie en Ukraine

(TripFoumi Enfo) – Lors d’une session extraordinaire organisée, ce mercredi 2 mars, l’Assemblée générale des Nations-Unies a adopté une résolution condamnant l’intervention militaire de la Russie en Ukraine. 141 pays, incluant Haïti, sur 193 États ont soutenu ce vote afin de demander que la Fédération de Russie cesse « immédiatement de recourir à la force contre l’Ukraine ». Bien que non-contraignante, cette résolution constitue un acte politique majeur. 

Cette session historique, du fait qu’il s’agit de la première session de la sorte depuis 1982, a également enregistré 5 votes contre (Russie, Biélorussie, Érythrée, Corée du Nord et Syrie) et 35 abstentions dont la Chine et l’Inde. La résolution condamne « dans les termes les plus énergiques » l’intervention militaire russe en Ukraine. Cette séance avait été réclamée par le Conseil de sécurité des Nations-Unies suite au revers de cette structure à adopter une résolution à cause du véto russe.

L'Assemblée générale de l'ONU, par une large majorité comprenant Haïti, condamne l'invasion de la Russie en Ukraine

L’Assemblée générale a pris l’engagement envers la souveraineté, l’indépendance, l’unité et l’intégrité territoriale de l’Ukraine à l’intérieur de ses frontières internationalement reconnues, s’étendant à ses eaux territoriales ».
 
Cependant, il faut souligner, contrairement au Conseil de sécurité dont les décisions sont imposables, le vote de l’Assemblée générale ne constitue qu’un acte politique. Un objectif atteint sous le leadership des États-Unis qui a voulu acter l’isolement de la Russie sur la scène internationale. Ce qui pourrait expliquer en partie le vote d’Haïti.
 
D’autre part , Linda Thomas-Greenfield, l’ambassadrice américaine aux Nations-Unies, a accusé la Russie de détruire des infrastructures vitales en Ukraine. Elle a prévenu que la situation allait s’aggraver.
 
En revanche, il faut rappeler que certains pays comme la Syrie, l’Iran  la Corée du Nord et le Vénézuela ont rendu les américains responsables de la situation en Ukraine. D’ailleurs, après avoir apporté au préalable son soutien à la Russie, le président vénézuélien, Nicolas Maduro vient de qualifier les sanctions imposées à la Russie de « criminelles »

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker