SécuritéPolitique

Les gangs armés, une source de revenus pour les dirigeants haïtiens?

(TripFoumi Enfo) – Parler de la réalité chaotique qui peint le paysage quotidien du peuple haïtien n’est plus une information. Les nouvelles ne suscitent aucun intérêt, elles sont fades, répétitives. Un homme tué par-ci, une femme kidnappée par-là, les autorités policières inactives… et après ? La récurrence de ces informations, la persistance de cette réalité et le laxisme insultant de l’État nous portent à questionner le statu quo : le banditisme, serait-il une source de revenus pour les autorités étatiques ?

On ne défend nullement cet état de fait, mais quelque part on pourrait penser que les dirigeants haïtiens n’ont rien à foutre du peuple, déjà celui-ci ne leur sert à rien. Élections ou pas, les mêmes idiots reviennent encore et encore. Mais, quand on doit se référer à un nombre incalculable d’agents des Forces de l’ordre tués, kidnappés ou humiliés par les bandits armés, il est plus que légitime d’indexer les autorités de l’État.

12 mars 2021, pas moins de cinq policiers ont été tués par le Gang « 5 segond » opérant à Martissant. Être tué sur le champ de bataille, c’est une fin possible pour un agent de la Police, mais ceux-là ont été humiliés, traités tels des chiens. Et le pire, près d’un an après, cet événement est totalement oublié par les autorités.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

20 Septembre 2021, le policier Jean Benson Polace, père de deux (2) enfants, issu de la 28ème promotion, a été enlevé à Croix-des-Bouquets, dans le Département de l’Ouest d’Haïti.

1er octobre 2021, encore à Martissant, un affrontement entre bandits armés et agents de la PNH s’est soldé sur une défaite des forces légales. Bilan : un agent de l’Unité Départementale de Maintien d’Ordre (UDMO) a été tué et un véhicule blindé de la police incendié.

Dans la soirée du dimanche 30 au lundi 31 janvier 2022, le Sous-Commissariat de Bon Repos, situé dans la Commune de la Croix-des-Bouquets a été attaqué. Cette attaque a entraîné la mort d’un policier dont le nom est Jock (Blada) Joseph, de la 29ème promotion.

Énumérer toutes les informations relatives à des voyous armés faisant affront à l’institution policière rendrait cet article ennuyeux, tellement elles sont légion. Nous savons tous qu’un seul acte de ce genre aurait dû révolter les délégués du peuple, mais le contraire semble bien plus évident. Ils ne font rien en représailles comme si cette situation leur était favorable, tel un moment idéal pour siroter de bons cocktails.

La thèse de l’incapacité de l’institution policière à résoudre ce problème ne tient pas, mais vraiment pas. Si l’on doit spéculer, spéculons sur le bien-être que la funeste réalité du pays leur procure.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker